Chypre : L'ONU « prudemment optimiste » sur les pourparlers de paix

16 janvier 2009

Les dirigeants chypriotes turc et grec Mehmet Ali Talat et Demetris Christofias se sont entretenus vendredi à Nicosie sous les auspices de l'ONU pour examiner des mécanismes capables de sortir l'île de l'impasse dans laquelle elle se trouve.

A l'issue de cette rencontre, le Conseiller spécial du Secrétaire général sur Chypre, Alexander Downer, a estimé qu'elle avait été « très bonne » et s'est dit «prudemment optimiste », signalant que la possibilité d'obtenir un accord entre les parties était réelle.

M. Downer, qui répondait aux questions des journalistes, a également indiqué qu'il ne serait pas profitable d'imposer un calendrier au processus de négociations.

Les deux dirigeants ont décidé de se réunir de nouveau le 28 janvier pour évoquer la question de la propriété, a indiqué la porte parole du Secrétaire général lors de son point de presse quotidien.

Le 3 septembre 2008 les dirigeants chypriotes grec et turc avaient décidé « de reprendre les négociations officielles [ouvertes en mars 2008] en vue de parvenir à un règlement global, sur la base d'une fédération bizonale et bicommunautaire et de l'égalité politique ».

Fin décembre, ils avaient toutefois reconnu dans une déclaration conjointe que les progrès vers une réunification de l'île avaient été insuffisants en 2008 et s'étaient engagés à faire plus pour trouver une solution.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les dirigeants de Chypre réitèrent leur engagement à réunifier l'île

Reconnaissant que les progrès vers une réunification de Chypre ont été insuffisants en 2008, les dirigeants chypriotes turc et grec ont publié lundi une déclaration conjointe s'engageant à faire plus pour trouver une solution à la division persistante de l'île.