Côte d'Ivoire : Lancement d'un programme d'appui international au processus électoral

16 janvier 2009

Un programme d'appui international au processus électoral en Côte d'Ivoire (PAPE) a été officiellement présenté jeudi à Abidjan par le conseiller technique principal de ce projet PAPE/PNUD, Steven Wagenseil.

« Le PAPE vise à appuyer la Commission électorale indépendante pour l'organisation d'élections transparentes, crédibles et inclusives dans le cycle électoral ivoirien », a expliqué jeudi M. Wagenseil lors du point de presse hebdomadaire de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

Tout en rappelant que le rôle de l'ONU n'est pas d'assurer la sécurisation du processus électoral, M. Wagenseil a indiqué qu'il s'agissait de « voir comment nous pouvons continuer à contribuer à la sécurisation des opérations ».

M. Wagenseil a également annoncé que plus de 21 milliards de francs CFA avaient déjà été réunis, ce qui a permis l'achat, entre autres, de fournitures et de matériel informatique et électoral. Un peu plus de 36 milliards de francs CFA sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de ce programme.

Le PAPE est opérationnel depuis le mois de décembre dernier grâce à une action conjuguée du gouvernement ivoirien, de la Commission électorale indépendante (CEI) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Il bénéficie d'un financement apporté par l'Union européenne, le Japon, la France, le Royaume-Uni, la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Allemagne ainsi que du PNUD.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : Plus de 3 millions de personnes identifiées

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, a estimé jeudi que le processus d'identification en cours était globalement positif malgré les troubles ici ou là, avec plus de trois millions de personnes déjà identifiées.