Gaza : Ban rencontre des ministres de pays arabes à New York

5 janvier 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a eu lundi une réunion au siège des Nations Unies à New York avec plusieurs ministres des affaires étrangères de pays arabes pour évoquer la situation à Gaza, où Israël mène depuis plus d'une semaine une offensive militaire contre le mouvement palestinien Hamas.

La rencontre a réuni notamment le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes et les ministres des affaires étrangères d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Jordanie et de la Jamahiriya arabe libyenne.

« Nous devons réclamer avec insistance qu'Israël mette fin à son offensive militaire, qui est clairement excessive. Nous devons réclamer avec insistance que le Hamas mette fin immédiatement à ses attaques à la roquette, qui sont terriblement contre-productives, en plus d'être complètement inacceptables », a déclaré M. Ban au début de la réunion. « Il faut un cessez-le-feu immédiat, durable et pleinement respecté par tous », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a souligné que les Nations Unies faisaient tout leur possible pour aider et nourrir la population de Gaza et atténuer ses souffrances.

Il a jugé « regrettable que l'appel du Conseil de sécurité n'ait pas été pris en compte par les parties concernées » et a jugé de son devoir de faciliter un consensus international visant à mettre fin à la violence.

Dans un message publié dimanche soir, Ban Ki-moon avait estimé que les Nations Unies avaient « un rôle central à jouer pour conduire à une fin rapide du conflit ». « Je regrette que le Conseil de sécurité n'ait pas été en mesure d'obtenir un consensus, notamment lors de sa séance d'urgence hier soir (samedi) destinée à mettre fin à la violence », avait ajouté le Secrétaire général. Les Etats-Unis ont bloqué lors de cette séance une déclaration commune appelant Israël et le Hamas à cesser les hostilités.

Face à l'aggravation de la crise, M. Ban a rappelé son coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, pour qu'il lui fasse un exposé à New York sur la situation sur le terrain ainsi que sur les efforts diplomatiques en cours. Il a aussi convoqué une réunion de ses principaux conseillers dans le cadre de la réponse des Nations Unies à tous les aspects de la crise.

Le Secrétaire général a répété lundi sa profonde inquiétude concernant la détérioration de la situation humanitaire, qui a empiré au cours des dernières 48 heures avec l'offensive terrestre israélienne.

« Nous sommes en contact étroit avec les autorités israéliennes pour les pousser à ouvrir non seulement le point de passage de Kerem Shalom mais aussi ceux de Karni et de Nahal Oz, afin de permettre en particulier l'entrée de blé et de carburant destiné à la centrale électrique, et d'autres fournitures essentielles », avait-il précisé dans son message dimanche soir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban appelle Israël à cesser son offensive militaire terrestre à Gaza

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi Israël à mettre fin immédiatement à son offensive militaire terrestre à Gaza, qui a été lancée après sept jours de frappes aériennes contre le territoire palestinien.