Gaza : L'ONU réclame une bouffée d'oxygène pour faire face à la crise humanitaire

5 janvier 2009

Le responsable humanitaire de l'ONU pour Gaza a réclamé lundi une bouffée d'oxygène pour permettre de ravitailler la population, accéder aux blessés et rétablir l'électricité dans le territoire palestinien en proie à un conflit armé entre Israël et le Hamas depuis plus d'une semaine.

Evoquant une « atmosphère de peur », les nombreux enfants qui ont faim, froid et qui sont privés d'électricité et d'eau courante, Maxwell Gaylard, Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Territoire palestinien occupé, a souligné lors d'un point de presse qu'à tout point de vue il fallait parler de crise humanitaire à Gaza, où la population se sent prise au piège.

Selon l'ONU les frappes israéliennes ont fait 500 morts et au moins 2.500 blessés.

M. Gaylard a appelé à une « bouffée d'oxygène » pour opérer et pour s'assurer que l'assistance parvient à la population.

« Les ambulances, le personnel et les patients doivent pouvoir se déplacer librement », ce qui signifie qu'ils doivent pouvoir quitter Gaza pour bénéficier de traitements non disponibles dans le territoire, et que l'aide d'urgence internationale doit être admise à l'hôpital de Shifa. Selon M. Gaylard, certains membres du personnel médical ont été tués en allant chercher des blessés.

Il faut aussi d'urgence renflouer les caisses de Gaza en termes argent liquide, sans quoi les Palestiniens ne peuvent être payés et ne peuvent acheter les biens éventuellement disponibles, a-t-il ajouté.

Enfin, l'électricité doit être rétablie pour ne pas laisser plus d'un million de personnes dans le noir et 250.000 personnes sans eau courante, a-t-il insisté. A cet égard Maxwell Gaylard a indiqué que le pipeline de Nahal Oz avait été ouvert lundi avec l'assistance de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), mais à présent 10 transformateurs ont été détruits et 6 lignes électriques en provenance d'Israël et de Gaza sont tombées du fait des combats.

Lors d'une conférence de presse à New York, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, John Holmes, a évoqué le nouveau problème du déplacement des populations à l'intérieur de Gaza, pour échapper aux bombardements constants depuis le début de l'opération terrestre samedi par Israël.

John Holmes comme Maxwell Gaylard ont évoqué une coopération étroite de la part des autorités israéliennes et le fait que l'ONU transmettait continuellement ses demandes à ces autorités.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le PAM distribue du pain aux Palestiniens les plus pauvres de Gaza

Qualifiant la situation à Gaza d'épouvantable, le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé vendredi la distribution de pain à des familles de Beit Hanoun parmi les plus démunies et les plus touchées par les récentes frappes aériennes israéliennes.