PNUE : 2008 a battu des records de catastrophes naturelles

31 décembre 2008

S'il fallait encore des preuves de l'influence des changements climatiques, l'année 2008 a constitué une des années les plus catastrophiques en matière d'événements climatiques, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

S'il fallait encore des preuves de l'influence des changements climatiques, l'année 2008 a constitué une des années les plus catastrophiques en matière d'événements climatiques, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Le cyclone Nargis du mois de mai a fait 78.000 morts au moins au Myanmar, la saison des ouragans dans l'Atlantique a dévasté les Caraïbes, l'Amérique centrale et les Etats-Unis, rappelle le PNUE dans un communiqué publié mercredi.

Les coûts associés à ces catastrophes sont estimés par la société d'assurance Munich Re à près de 200 milliards de dollars, dont 45 milliards de dommages assurés. Cela représente le double des coûts pour l'année 2007.

L'année a aussi été marquée par des extrêmes climatiques, des inondations, des sécheresses, des tempêtes de neige, des vagues de chaleur et de froid, tandis que le volume de glace dans l'Arctique a connu un de ses niveaux les plus bas jamais enregistrés.

Le PNUE souligne que les négociations en cours depuis la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Bali doivent aboutir en 2009 à Copenhague avec une convention ambitieuse imposant des limites à l'émission de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique planétaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les interventions d'urgence en 2008 dominées par les catastrophes liées au climat

Soixante sept Etats Membres font désormais partie de l'équipe des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe (UNDAC selon son acronyme anglais), qui a vu ses travaux dominés cette année par les catastrophes liées au climat.