Israël/Gaza : Le Quatuor appelle à un cessez-le-feu effectif

30 décembre 2008

Les membres du Quatuor pour le Moyen-Orient ont appelé mardi à un cessez-le-feu immédiat qui soit pleinement respecté entre Israël et Palestiniens à Gaza, a rapporté la porte-parole adjointe du Secrétaire général.

Le Quatuor, composé des États-Unis, de la Fédération de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne, a lancé ce message à l'issue d'une discussion téléphonique, selon cette porte-parole, Marie Okabe.

Les membres du Quatuor ont appelé toutes les parties à répondre à la grave situation humanitaire et aux besoins économiques de Gaza ainsi qu'à prendre les mesures nécessaires à la poursuite de l'acheminement de fournitures humanitaires.

Ils ont aussi convenu qu'il était urgent pour les Israéliens et les Palestiniens d'avancer sur le chemin de la paix.

Israël mène depuis samedi matin une offensive militaire aérienne qui vise selon l'armée israélienne le Hamas, mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza.

Participaient à la téléconférence : le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, la Secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice, le Haut Représentant pour la Politique étrangère et de sécurité commune de l'Union européenne, Javier Solana, la Commissaire européenne pour les relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, au nom de la présidence de l'Union européenne, et l'Envoyé spécial pour l'économie palestinienne Tony Blair.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Proche-Orient : Le Quatuor encourage l'accélération des négociations

Le Quatuor pour le Moyen-Orient, composé des États-Unis, de la Fédération de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne, a affirmé lundi que les négociations de paix bilatérales israélo-palestiniennes étaient « irréversibles » et a appelé à leur intensification, lors d'une réunion à New York.