ONUDC : Pics d'homicides en Afrique australe, Amérique centrale et Amérique du Sud

30 décembre 2008

Les régions d'Afrique australe, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud sont parmi celles qui connaissent le plus fort taux d'homicide, révèle une étude de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) publiée lundi.

Les régions d'Afrique australe, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud sont parmi celles qui connaissent le plus fort taux d'homicide, révèle une étude de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) publiée lundi.

Fondée sur des données de 198 Etats et territoires, l'étude, première du genre, montre aussi que l'Europe de l'Ouest et l'Europe centrale, l'Europe du Sud-Est et l'Asie de l'Est sont les trois régions les plus sûres.

L'ONUDC propose un graphique distinguant les régions en fonction du nombre d'homicides pour 100.000 habitants. Un homicide est défini comme le fait de la causer la mort d'une personne de façon intentionnelle.

L'Europe de l'Ouest et l'Europe centrale, l'Europe du Sud-Est et l'Asie de l'Est avaient ainsi un taux de 0 à 3 homicides pour 100.000 habitants en 2004. A l'autre extrême, l'Afrique australe, l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud connaissaient un taux de plus de 25 homicides pour 100.000 habitants.

Le reste de l'Afrique sub-saharienne se situe entre 20 et 25 homicides. La Russie et l'Europe de l'Est entre 5 et 10. Enfin, l'Afrique du Nord, l'Asie centrale et l'Amérique du Nord, y compris le Mexique, un taux de 5 à 10 homicide. Restent l'Australie, l'Inde, le Moyen-Orient avec un taux de 3 à 5 homicides pour 100.000 habitants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.