Haïti : Opération spéciale anti-drogue de la MINUSTAH dans le sud

30 décembre 2008

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), conjointement avec la Police Nationale d'Haïti (PNH), a procédé la semaine dernière à une opération spéciale anti-drogue dans le sud du pays, une opération d'envergure qui a regroupé plusieurs entités des forces de l'ordre présentes en Haïti.

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), conjointement avec la Police Nationale d'Haïti (PNH), a procédé la semaine dernière à une opération spéciale anti-drogue dans le sud du pays, une opération d'envergure qui a regroupé plusieurs entités des forces de l'ordre présentes en Haïti.

Le 22 décembre, les forces de l'ordre ont saisi 50 kilos de cannabis à Aquin, commune du département du Sud, et sur l'île grosse Caye en face d'Aquin, selon un communiqué de la MINUSTAH publié mardi.

L'opération a été menée sur trois sites différents. Une propriété privée d'un présumé trafiquant de drogue, située sur l'île de la Grosse Caye, a été perquisitionnée ; 15 kilos de cannabis y ont été trouvés. A Aquin, une autre maison du suspect principal a été fouillée, mais rien de particulier n'y a été trouvé.

Les forces ont aussi réalisé une descente dans une troisième propriété du suspect, une discothèque désaffectée, près d'une plage. Sur place, 35 kilos de cannabis ont été saisis. En outre, quatre bateaux à moteur de cinq mètres de long ayant des réservoirs de 150 litres chacun ont été trouvés. Sur ordre du juge présent, ils ont été détruits.

« Cette ancienne discothèque servait de base aux trafiquants. Les bateaux retrouvés ont suffisamment de puissance pour effectuer des voyages vers la Jamaïque d'où vient généralement la drogue qui transite par cette région d'Haïti », a expliqué Jean-Marie Bourry, directeur des opérations de police de la MINUSTAH.

Un effectif important de la MINUSTAH et de la PNH, une centaine d'hommes, avait été affecté à cette opération spéciale. Des membres de la Brigade de lutte contre le trafic des stupéfiants (BLTS), de l'Unité de Police Constituée (FPU) de la MINUSTAH, de la Police des Nations Unies (UNPOL) et des militaires de la MINUSTAH y ont pris part.

« C'est la première fois que la MINUSTAH réalise une opération spéciale de cette ampleur et qui réunit tant de monde. Elle était à la fois héliportée, maritime et terrestre », a indiqué M. Bourry.

Selon lui, « un des objectifs de cette opération était de montrer que les forces de l'ordre en Haïti peuvent intervenir de façon conjointe et massive en fonction des renseignements obtenus. La coopération a été bonne, le timing respecté. Ce n'est qu'un début, d'autres opérations de ce genre sont prévues ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : La MINUSTAH rénove une école dans la commune de Martissant

Le personnel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) s'est impliqué individuellement dans la réhabilitation de bâtiments scolaires en mauvais état, notamment en rénovant l'école publique Carius Lheerisson dans la commune de Martissant.