Ouganda : Le Conseil de sécurité appelle les rebelles de la LRA à signer l'accord de paix

22 décembre 2008
Joachim Chissano, Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour les régions affectées par l'Armée de résistance du Seigneur.

Le Conseil de sécurité a condamné « énergiquement » lundi les attaques récentes des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et les a appelés à signer et à respecter « sans tarder » l'Accord de paix final, négocié avec le gouvernement ougandais et conclu grâce au Processus de paix de Juba.

Dans une déclaration prononcée par le Président du Conseil pour décembre, l'ambassadeur Neven Jurica (Croatie), le Conseil reproche au chef de la LRA Joseph Kony de persister à ne pas signer l'Accord de paix final.

Les 15 membres du Conseil exigent « de l'Armée de résistance du Seigneur qu'elle cesse d'enrôler et d'utiliser des enfants et qu'elle libère immédiatement toutes les femmes, tous les enfants et tous les autres non-combattants » et l'invite à signer et à respecter sans tarder l'accord de paix et à entamer le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion en vue d'un règlement politique du conflit par des moyens pacifiques.

Le Conseil se déclare profondément préoccupé par « l'insurrection sans merci que la LRA mène de longue date, provoquant la mort, l'enlèvement et le déplacement de milliers de civils innocents en Ouganda, au Soudan et en République démocratique du Congo ».

Enfin, il rappelle les actes d'accusation établis par la Cour pénale internationale contre des dirigeants de la LRA, notamment pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, y compris meurtres, viols et enrôlement d'enfants par enlèvement.

Le Conseil réitère l'importance capitale qu'il attache à la promotion de la justice et de l'état de droit, notamment le respect des droits de l'homme, en tant qu'élément indispensable d'une paix durable.

Joaquim Chissano, ancien président du Mozambique, Envoyé spécial du Secrétaire général pour les zones touchées par les activités de l'Armée de résistance du Seigneur, avait présenté un exposé de la situation au Conseil au milieu du mois de décembre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.