La Somalie n'est pas prête pour une opération de maintien de la paix, selon Ban

22 décembre 2008
Une famille somalienne devant son abri sur la route entre Mogadiscio et Afgooye.

Estimant dans une lettre au Conseil de sécurité que la situation en Somalie ne se prête pas à l'envoi d'une mission de maintien de la paix, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a proposé de renforcer d'abord la mission de l'Union africaine dans le pays.

« Le Secrétaire général note dans une lettre transmise vendredi les options en matière de maintien de la paix pour la Somalie », a rapporté lundi la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Ban Ki-moon y « souligne les progrès accomplis en ce qui concerne le processus de paix de Djibouti mais souligne que le pays n'est pas mûr pour une opération de maintien de la paix ».

Le Secrétaire général relève aussi que ses efforts pour mobiliser une force de stabilisation robuste n'ont toujours pas abouti.

En l'absence d'une telle force, le Secrétaire général propose de renforcer l'AMISOM [la mission de l'Union africaine (UA)], d'intensifier la formation du personnel militaire et de police somalien et de créer une force maritime dotée d'éléments de réaction rapide afin que le processus de paix puisse prendre racine, a dit la porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.