Les dirigeants de Chypre réitèrent leur engagement à réunifier l'île

22 décembre 2008
Un véhicule blindé de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre.

Reconnaissant que les progrès vers une réunification de Chypre ont été insuffisants en 2008, les dirigeants chypriotes turc et grec ont publié lundi une déclaration conjointe s'engageant à faire plus pour trouver une solution à la division persistante de l'île.

Le 3 septembre 2008 les dirigeants chypriote grec Demetris Christofias et chypriote turc Mehmet Ali Talat avaient décidé « de reprendre les négociations officielles [ouvertes en mars 2008] en vue de parvenir à un règlement global, sur la base d'une fédération bizonale et bicommunautaire et de l'égalité politique ».

« Nous vous assurons que nous sommes déterminés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour parvenir à un règlement aussi vite que possible », ont déclaré les dirigeants dans une déclaration conjointe lue par le représentant spécial du Secrétaire général pour Chypre, Alexander Downer, ancien ministre des Affaires étrangères de l'Australie.

« Nous souhaitons que l'année 2009 apporte la paix et la prospérité à Chypre, notre patrie commune », ont déclaré les dirigeants qui ont reconnu qu'il reste « un longue liste de chapitres à examiner ».

Alexander Downer a annoncé lors d'une conférence de presse à Nicosie que les prochaines discussions auront lieu le 5 janvier 2009.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.