Gaza : Il faut à tout prix éviter une rupture de la trêve, affirme Robert Serry

18 décembre 2008

Le responsable de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a insisté jeudi lors d'un exposé au Conseil de sécurité sur la nécessité de maintenir la trêve entre le gouvernement israélien et le mouvement du Hamas, à Gaza, pour permettre aux négociations de paix de se poursuivre.

On entre dans une période de transition avec les prochaines élections législatives en Israël, l'entrée en fonctions de la nouvelle administration américaine, le 20 janvier, et les défis internes du côté palestinien, a-t-il dit, selon un communiqué.

« La priorité immédiate pendant cette période de transition est d'établir des liens solides, d'assurer le calme à Gaza et autour de Gaza et d'améliorer la situation humanitaire », a ajouté Robert Serry, dont le titre officiel est Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant personnel du Secrétaire général.

S'agissant de la situation à Gaza et autour de Gaza, il a indiqué que le calme avait été sérieusement menacé au cours des six dernières semaines. Quatre Palestiniens ont été tués à Gaza, dont deux enfants, et 18 autres ont été blessés. Côté israélien, huit soldats et quatre civils ont été blessés par des tirs de roquettes et de mortiers. Il a condamné ces attaques à la roquette et à appelé à leur cessation immédiate.

Il s'est dit en outre extrêmement préoccupé par les déclarations du Hamas évoquant une cessation de la trêve à partir d'aujourd'hui jeudi.

Une escalade de la violence aurait de graves conséquences sur la protection des civils en Israël et à Gaza, le bien-être de la population civile de Gaza et la durabilité des efforts politiques. M. Serry a lancé un appel direct et urgent au calme pour qu'il soit prolongé et respecté.

Il a également lancé un appel ferme en faveur de la poursuite du respect des principes humanitaires fondamentaux, notant que la fermeture très fréquente des points de passage à Gaza provoquait des difficultés inacceptables pour la population. A cet égard, l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a annoncé jeudi qu'il était forcé de suspendre ses distributions de nourriture à près de 20.000 personnes en raison de la pénurie de farine.

Selon Robert Serry, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé son inquiétude à ce sujet, dans une lettre adressée la semaine dernière à ses collègues du Quatuor du Moyen-Orient (Etats-Unis, Russie, ONU et Union européenne). M. Serry s'est félicité de l'appel lancé par le Quatuor en faveur de la poursuite de l'acheminement de biens humanitaires, y compris de nourriture, de carburant, de médicaments ou d'eau à la population de Gaza. Il a également réitéré l'appel du Quatuor en faveur de la libération du caporal israélien Gilad Shalit.

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient a également évoqué la situation en Cisjordanie où deux militants palestiniens ont été tués et 79 blessés durant la période considérée, lors de manifestations contre la barrière de sécurité.

Il a toutefois noté une amélioration de la sécurité et des perspectives économiques grâce aux efforts de l'Autorité palestinienne, à une mobilisation exceptionnelle des donateurs et à une amélioration de la coopération israélo-palestinienne sur les questions sécuritaires. Il a précisé qu'il continuait à travailler en étroite concertation avec le Premier ministre Salam Fayyad pour persévérer dans ce sens.

Les forces de sécurité palestiniennes poursuivent leurs efforts visant à imposer la loi et l'ordre afin de respecter les engagements de l'Autorité palestinienne dans la Feuille de route.

Malgré les 620 postes de contrôle et barrages israéliens qui continuent d'entraver la circulation en Cisjordanie, M. Serry a constaté une levée des restrictions autour de Naplouse depuis le 7 décembre.

Il a appelé à continuer dans le même sens et s'est félicité de la libération le 15 décembre de 227 détenus palestiniens. À la fin novembre, a-t-il indiqué, une foire commerciale qui a eu lieu à Djénine, a connu une fréquentation estimée à 200.000 personnes. Quelque 4.500 Arabes israéliens ont pu s'y rendre, ce qui ne s'était pas vu depuis plus de sept ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Proche-Orient : Le Quatuor encourage l'accélération des négociations

Le Quatuor pour le Moyen-Orient, composé des États-Unis, de la Fédération de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne, a affirmé lundi que les négociations de paix bilatérales israélo-palestiniennes étaient « irréversibles » et a appelé à leur intensification, lors d'une réunion à New York.