Bangladesh : L'ONU salue la levée de l'état d'urgence

17 décembre 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué mercredi la levée de l'état d'urgence au Bangladesh, une mesure qu'il a jugée positive pour assurer le droit de tous les Bangladais à des élections parlementaires libres, crédibles et équitables.

Alors que les élections sont prévues pour le 29 décembre prochain, le Secrétaire général encourage tous les acteurs, notamment les principaux partis politiques à continuer à répondre ensemble aux défis, de façon collective et collégiale, indique un message transmis par sa porte-parole, Michèle Montas.

M. Ban réitère la nécessité pour le Bangladesh de réaliser son plein potentiel en matière de développement démocratique grâce à des élections crédibles et une transition pacifique.

Le panel d'experts dirigé par Francesc Vendrell, ancien représentant spécial de l'Union européenne en Afghanistan et ancien représentant personnel du Secrétaire général pour l'Afghanistan, se rendra au Bangladesh la semaine prochaine pour évaluer les dernières étapes du processus électoral ainsi que les événements qui interviendront à l'issue des élections, précise le message.

Le Secrétaire général avait créé ce panel d'experts en réponse à une requête du gouvernement intérimaire du Bangladesh. Les autres membres du panel sont Bhojraj Pokharel, commissaire en chef des élections du Népal et Aracelly Santana, ancienne directrice adjointe de la division de l'assistance électorale des Nations Unies et récemment représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Népal.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bangladesh : Ban crée un panel d'experts pour les élections de décembre

En réponse à une requête du gouvernement intérimaire du Bangladesh, le Secrétaire général de l'ONU, Ban-Ki-moon, a établi un panel d'experts de haut niveau pour les élections parlementaires prévues en décembre, a annoncé vendredi sa porte-parole.