RDC : La MONUC condamne de nouvelles exactions des rebelles du CNDP

17 décembre 2008

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a condamné mercredi de nouvelles exactions des rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) à Kiwanja, dans l'est du pays, au moment où les pourparlers entre ce mouvement rebelle et le gouvernement congolais à Nairobi ont été reportés pour cause de mauvais temps.

La MONUC affirme avoir appris mardi de sources fiables que le CNDP a mené des opérations de fouille dans des maisons des civils à Kiwanja et a procédé à plusieurs arrestations dont de nombreux jeunes. Des habitants ont été tabassés, dont deux personnes grièvement blessées. Des maisons de commerce ainsi que des habitations de particuliers ont été aussi pillées.

La Mission des Nations Unies « condamne avec fermeté ces exactions qui affectent de nouveau la vie des populations dans cette zone sous contrôle du CNDP », tout comme elle condamne « l'insécurité générale dans la région qui entrave les opérations des humanitaires. »

Lundi, un véhicule non escorté appartenant à l'ONG italienne AVSI a été attaqué par deux individus armés de fusils sur la route Goma-Rutshuru. L'un des deux occupants du véhicule a été tué sur le coup et le conducteur grièvement blessé, rappelle le communiqué.

La MONUC renouvelle son appel au CNDP ainsi qu'aux autres groupes armés de cesser immédiatement toute violation de droit de l'homme et du droit humanitaire international. Elle leur rappelle que ces violations peuvent être considérées comme des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité pour lesquels les auteurs peuvent être traduits devant la justice internationale.

En attendant, les pourparlers entre le CNDP et le gouvernement à Nairobi, sous l'égide des médiateurs des Nations Unies, Olusegun Obasanjo, et de l'Union africaine, Benjamin Mkapa, n'ont pas repris comme prévu mercredi, en raison du mauvais temps, a indiqué l'ONU. « Nous espérons que le temps va s'améliorer rapidement afin qu'ils puissent arriver aujourd'hui et reprendre les discussions jeudi », précise un porte-parole des Nations Unies à Nairobi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : Les deux médiateurs envoient une délégation auprès du chef rebelle Nkunda

Les deux médiateurs des Nations Unies et de l'Union africaine sur la crise dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), Olusegun Obasanjo et Benjamin Mkapa, ont envoyé jeudi une délégation de haut niveau auprès de Laurent Nkunda, le chef du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), pour « clarifier un certain nombre de questions qui ont ralenti les progrès » des pourparlers qui se déroulent à Nairobi entre le gouvernement de la RDC et le CNDP.