Haïti : La MINUSTAH rénove une école dans la commune de Martissant

16 décembre 2008
Un casque bleu de la MINUSTAH discute avec une fillette haïtienne.

Le personnel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) s'est impliqué individuellement dans la réhabilitation de bâtiments scolaires en mauvais état, notamment en rénovant l'école publique Carius Lheerisson dans la commune de Martissant.

Le personnel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) s'est impliqué individuellement dans la réhabilitation de bâtiments scolaires en mauvais état, notamment en rénovant l'école publique Carius Lheerisson dans la commune de Martissant.

Avec ses 22 salles de classe et près de 60 enseignants, l'école accueille plus de 2000 élèves âgés de 6 à 17 ans et dispense des cours d'alphabétisation. Mais le bâtiment vieux de 54 ans est vétuste, les murs et les toits de l'établissement s'étant au fil du temps détériorés, devenant une réelle menace pour l'intégrité physique des élèves, en particulier lors des intempéries. L'école est également dépourvue de toilettes et d'un système de canalisation.

« Nous avions en permanence peur que les murs ne cèdent et que les toits ne tombent sur les enfants et sur nous », déclare le directeur de l'école, Claude Pierre Manneville. « Lors des orages, nous nous trouvions souvent dans l'obligation de libérer les enfants à cause des menaces d'effondrement du bâtiment », ajoute le censeur de l'établissement Jean Yves Buteau, qui se réjouit du fait que «grâce à ces travaux de rénovation, les élèves pourront être rassemblés dans la cour de l'école, désormais sécurisée ».

Le projet de réhabilitation d'une partie de l'école Carius Lheerisson est né d'un élan de solidarité aux lendemains du passage sur Haïti d'une série d'ouragans dévastateurs l'été dernier. Le coût des travaux s'élève à 4.500 dollars américains. Ce montant est prélevé des 20.180 dollars recueillis grâce à une collecte d'argent réalisée au sein du personnel de la MINUSTAH. Trois écoles des Gonaïves sont également en voie de réhabilitation. Les militaires argentins se chargent de la réalisation de ce projet.

Les travaux de réfection ont été réalisés par le contingent sri-lankais de la Mission, lequel a pu en trois semaines réhabiliter entièrement trois salles de classe, et aménagé la cour de l'école. Le 4 décembre, les locaux rénovés ont été officiellement remis aux responsables de l'institution. « La réalisation de ce projet suscite beaucoup de joie, mais également un espoir de voir les autres salles réparées », déclare M. Manneville.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.