Gaza : La centrale électrique à l'arrêt en raison de livraisons irrégulières

15 décembre 2008

La centrale électrique de Gaza, qui fournit en électricité une partie du territoire palestinien, a été arrêtée lundi pour éviter des dégâts dus aux interruptions fréquentes en raison des livraisons irrégulières de carburant, a indiqué le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient (UNSCO).

La centrale électrique de Gaza, qui fournit en électricité une partie du territoire palestinien, a été arrêtée lundi pour éviter des dégâts dus aux interruptions fréquentes en raison des livraisons irrégulières de carburant, a indiqué le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient (UNSCO).

La décision a été prise par la compagnie gérant la centrale après la fermeture des points de passage dimanche.

Une série de coupures de courant ont lieu par roulement depuis dimanche soir dans la bande de Gaza, allant de 12 heures dans certaines zones à 4 heures dans d'autres.

L'UNSCO précise par ailleurs que 81 camions chargés d'équipements ont franchi la frontière entre Israël et Gaza lundi, dont 20 camions transportant de l'aide humanitaire. Ces derniers contenaient de la farine, du lait, des médicaments et d'autres fournitures pour les agences des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : L'ONU doit agir face à la crise humanitaire, selon un expert

Le rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, Richard Falk, a appelé lundi les Nations Unies à agir face à la crise qui se poursuit à Gaza, évoquant une possible saisie de la Cour pénale internationale (CPI).