PNUE : L'électricité géothermique prête à décoller dans la Vallée du Rift en 2009

11 décembre 2008

Une technologie énergétique vieille d'un siècle extrayant la vapeur des roches chaudes souterraines va faire l'objet, au XXIe siècle, d'une expansion massive dans la Vallée du Rift est-africain, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Une technologie énergétique vieille d'un siècle extrayant la vapeur des roches chaudes souterraines va faire l'objet, au XXIe siècle, d'une expansion massive dans la Vallée du Rift est-africain, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Cette initiative est lancée alors que des pays du monde entier, du Guatemala à la Papouasie Nouvelle-Guinée, commencent à se tourner vers l'énergie géothermique comme une nouvelle alternative prometteuse à la production d'énergie à partir de charbon ou de pétrole.

Le PNUE et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) ont annoncé l'achèvement de tests de projet de techniques sismiques et de forage avancées au Kenya qui ont dépassé toutes les attentes, selon un communiqué

Des puits de vapeur, capables de générer 4-5 Megawatts (MW) d'électricité, l'un d'entre eux étant même capable de parvenir à la quantité exceptionnelle de 8 MW, ont été atteints en utilisant la nouvelle technologie.

Cela pourrait signifier une économie allant jusqu'à 75 millions de dollars pour le promoteur d'une installation de 70 MW, estiment les experts.

Les résultats, annoncés à la Conférence de l'ONU sur le climat de Poznan, en Pologne, ont ouvert la voie à un effort international en 2009 pour l'expansion de la géothermie le long du Rift qui s'entend du Mozambique, au sud, à Djibouti, au nord.

Le projet, financé par le FEM et impliquant le PNUE et la compagnie d'électricité kenyane KenGen, pourrait aussi transformer les perspectives et les coûts pour la géothermie dans le reste du monde.

« Combattre le changement climatique tout en approvisionnant simultanément en énergie deux milliards de personnes qui n'y ont pas accès sont parmi les défis centraux de cette génération. La géothermie est 100% autochtone, respectueuse de l'environnement et est une technologie qui a été sous-utilisée pendant trop longtemps », selon Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et directeur exécutif du PNUE.

« Il y a au moins 4.000 MW d'électricité prêts à être récoltés le long du Rift. Il est temps de mettre cette technologie en avant afin d'alimenter les moyens d'existences, le développement de carburants et de réduire la dépendance aux carburants fossiles polluants et imprévisibles. De l'endroit où l'humanité a fait ses premiers pas émerge une des réponses pour sa survie sur cette planète », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban : La crise financière n'est pas une excuse pour ignorer le changement climatique

La crise financière mondiale n'est pas une excuse pour ignorer la crise provoquée par le changement climatique et la réponse aux deux crises est le développement d'une économie verte, affirme le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un point de vue publié lundi dans l'International Herald Tribune.