RDC : La conférence de dialogue de Nairobi confrontée à des blocages - Obasanjo

10 décembre 2008
L'ex-président du Nigéria, Olusegun Obasanjo.

Les pourparlers entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et le mouvement rebelle le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) qui ont démarré lundi à Nairobi ont fait des progrès mais sont confrontés à des blocages, a indiqué mercredi l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU, Olusegun Obasanjo.

Le dialogue, en présence de M. Obasanjo et du médiateur de l'Union africaine (UA), Benjamin Mkapa, « se poursuit depuis trois jours dans un effort pour forger un consensus sur le format et les règles des négociations sur le fond », a souligné le médiateur de l'ONU dans un communiqué.

« Des progrès ont été réalisés. Mais le succès a été bloqué par deux difficultés qui doivent être résolues de manière urgente », a-t-il ajouté.

La première difficulté est que le CNDP continue d'exiger des discussions sur ce qu'il considère comme des problèmes concernant tout le pays et pas seulement sur le conflit en cours et la situation humanitaire dans l'est de la RDC, a indiqué M. Obasanjo. Selon lui, quelle que soit la légitimité d'une telle demande, celle-ci va au-delà du mandat qui a été donné aux médiateurs par les Nations Unies, la Région des Grands Lacs et l'Union africaine au sommet régional de Nairobi le 7 novembre.

La deuxième difficulté est due au fait que les pouvoirs donnés à la délégation du CNDP par la direction du mouvement semblent sérieusement limiter sa capacité à prendre des décisions sans en référer en permanence à cette direction dans la province du Nord-Kivu, a souligné le médiateur de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.