Côte d'Ivoire : Près de 2 millions de personnes déjà identifiées, se félicite l'ONUCI

4 décembre 2008

Malgré quelques retards et des incidents sporadiques, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) s'est déclarée jeudi encouragée par le nombre de personnes identifiées et enrôlées dans le cadre du processus électoral, le chiffre avoisinant désormais les deux millions.

L'ONUCI va maintenir et renforcer son appui multiforme pour que les défis logistiques ne constituent pas un frein à un processus qui continue de susciter une adhésion grandissante au sein des populations ivoiriennes, ajoute la Mission dans un communiqué.

L'élection présidentielle, initialement prévue le 30 novembre 2008, a été reportée en raison des retards dans le processus d'identification et de recensement électoral. Le processus, qui a démarré le 15 septembre, doit identifier 11 millions de personnes et enregistrer 9 millions sur les listes électorales.

L'ONUCI a tenu à réaffirmer son soutien à l'Accord politique de Ouagadougou (APO), dont la mise en œuvre a enregistré des avancées indéniables reconnues par la communauté internationale dans son ensemble.

La Mission exhorte les acteurs politiques ivoiriens à faire preuve de modération et de retenue dans leurs propos comme dans leurs actes, conformément au code de bonne conduite qu'ils ont eux mêmes signé.

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, a mené ces derniers jours des consultations avec la classe politique ivoirienne sur les avancées enregistrées par le processus de paix ainsi que les défis à relever pour surmonter les lenteurs constatées çà et là.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : L'identification se poursuit sans incidents majeurs, selon l'ONUCI

Le processus d'identification et de recensement électoral en Côte d'Ivoire se déroule sans incidents majeurs et suscite un engouement des populations aussi bien à Abidjan qu'à Bouaké, selon l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).