Côte d'Ivoire : L'identification se poursuit sans incidents majeurs, selon l'ONUCI

28 novembre 2008

Le processus d'identification et de recensement électoral en Côte d'Ivoire se déroule sans incidents majeurs et suscite un engouement des populations aussi bien à Abidjan qu'à Bouaké, selon l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

Le processus d'identification et de recensement électoral en Côte d'Ivoire se déroule sans incidents majeurs et suscite un engouement des populations aussi bien à Abidjan qu'à Bouaké, selon l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ).

L'ONUCI espère voir la même dynamique populaire lorsque l'opération atteindra toutes les régions du pays, conformément au plan de déploiement des équipes d'identification, a indiqué jeudi à Abidjan, le porte-parole de la mission, Hamadoun Touré. Il a assuré que la mission des Nations Unies allait poursuivre son soutien à l'assistance électorale ainsi que son appui logistique et matériel, notamment par « la mise à disposition de ses véhicules et de son personnel afin que les tâches d'identification et de recensement électoral soient accélérées et qu'elles soient conduites dans les meilleures conditions possibles ».

Selon M. Touré, l'ONUCI encourage les autorités ivoiriennes à maintenir le cap et à demeurer concentrées sur les étapes devant mener à une sortie définitive de la crise.

Par ailleurs, la Mission des Nations Unies a remis jeudi deux projets à impact rapide à la population de M'Badon, village situé dans la commune abidjanaise de Cocody.

Le premier des deux projets concerne la réhabilitation d'une école primaire. L'autre comprend la construction et l'équipement d'une unité de transformation de manioc, initiative d'une importance indéniable dans ce village où la production et la vente de l'attiéké sont les principales activités génératrices de revenus pour les femmes.

L'initiatrice principale des projets, Mme Loba Jeanne d'Arc, a salué leur réalisation, surtout la construction et l'équipement de l'unité de transformation du manioc, qui pourra contribuer à l'amélioration du niveau de vie des femmes de M'badon, regroupées au sein de la coopérative Coofe M'badon.

Le financement de ces projets s'élève à 22.498.000 francs CFA. Il a permis, d'une part, la construction d'un bâtiment servant de plateforme pour la production de l'attiéké et l'achat d'une décortiqueuse, d'un moulin, d'un moteur, de deux chariots, quatre presses et d'une grande balance. D'autre part, l'école primaire a bénéficié de la construction de toilettes et d'un portail métallique, de l'élévation du mur et de la peinture ainsi que de la réfection de salles de classes et des plafonds.

L'ONUCI a également indiqué qu'une quarantaine de policiers et gendarmes du département de Bondoukou ont reçu jeudi une formation sur le renforcement de leurs capacités dans le domaine des droits de l'homme, au cours d'un atelier organisé par la section des droits de l'homme de la Mission.

Les policiers et gendarmes venus de Bondoukou, Koun-Fao, Sandégué, Nassian, Tanda, Tabagne et Transua se sont ainsi instruits aux droits de l'homme, aux principes essentiels sur l'arrestation et la détention et au maintien de l'ordre en période normale et électorale.

Les participants ont souhaité que cette formation s'étende à toutes les couches sociales notamment aux hommes des médias qui, selon eux, diffusent des informations mensongères à leur égard.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : L'ONUCI remet 400 kits de réinsertion à d'ex-soldats rebelles démobilisés

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire a remis mercredi lors d'une cérémonie à Bouaké 400 kits de réinsertion à d'anciens soldats rebelles démobilisés des Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN).