Le Conseil de sécurité condamne les attaques terroristes à Mumbaï

28 novembre 2008
Le Conseil de sécurité de l'ONU.

Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne dans les termes les plus forts les attaques terroristes qui frappent depuis mercredi la capitale économique de l'Inde, Mumbaï, et qui ont causé un grand nombre de morts et de blessés.

« Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes et au peuple et au gouvernement d'Inde », selon une déclaration à la presse publiée jeudi.

Les 15 membres du Conseil ont souligné « la nécessité de traduire en justice les auteurs, les organisateurs et les trésoriers de ces actes répréhensibles de terrorisme » et ont appelé « tous les Etats, conformément à leurs obligations à l'égard du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité correspondantes, à coopérer activement avec les autorités indiennes ».

Le Conseil rappelle que « tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, quelle que soit leur motivation, et réaffirme la nécessité de combattre par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies, les menaces à la paix internationale et à la sécurité causées par des actes terroristes ».

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait condamné mercredi les attaques qui ont frappé Mumbaï, jugeant qu'« une telle violence était inacceptable ».

Selon la presse, des extrémistes armés de grenades et d'armes automatiques ont lancé mercredi des attaques sanglantes contre plusieurs sites fréquentés par des touristes à Mumbaï, dont deux hôtels de luxe, causant la mort d'au moins 143 personnes. Une gare ferroviaire, un hôpital, un cinéma, un café et un centre juif ont également été visés. Les combats entre les forces de sécurité indiennes et les attaquants se poursuivaient vendredi sur certains des sites.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.