Ban invite les dirigeants du monde à venir à la réunion de Doha sur le développement

18 novembre 2008

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon encourage les dirigeants du monde à participer à la Conférence sur le financement du développement à Doha à la fin novembre afin d'élargir le débat sur la crise financière au-delà du besoin d'un plan de soutien à l'économie mondiale.

Lors du Sommet des dirigeants du G20 (les principaux pays industrialisés et les grands pays émergents) sur la crise financière le week-end dernier à Washington, M. Ban a appelé ceux-ci à venir à Doha. Depuis, quelques 40 chefs d'Etat ou de gouvernement des pays développés et en développement ont indiqué qu'ils viendraient à cette conférence qui démarre le 28 novembre, a indiqué mardi un porte-parole de l'ONU à New York.

Le Secrétaire général souhaite que le débat sur la manière de résoudre la crise financière n'oublie pas d'inclure le respect des promesses internationales en matière d'assistance et de commerce, la réduction des effets négatifs de la crise sur la sécurité mondiale et le bien être des gens et la promotion des « emplois verts » et de « l'économie verte ». Il souhaite aussi que le multilatéralisme soit le maître mot de la réforme des institutions financières.

Selon Ban Ki-moon, le monde ne fait pas face à une seule crise mais à un ensemble de crises reliées entre elles qui ne peuvent être résolues que de manière globale. Les solutions à chaque problème doivent être des solutions pour tous.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Crise financière : Ban Ki-moon salue la Déclaration de Washington

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est félicité de l'adoption samedi de la Déclaration du Sommet sur les marchés financiers et l'économie mondiale de Washington, par laquelle les dirigeants du G20 se sont engagés à des actions communes.