Science : l'UNESCO récompense cinq éminentes chercheuses

10 novembre 2008

A l'occasion de la Journée Mondiale de la Science, le jury du Programme L'Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a annoncé lundi les noms des lauréates du prix 2009, cinq éminentes chercheuses qui travaillent dans des universités en Afrique du Sud, au Japon, au Canada, au Royaume-Uni et au Brésil.

Chaque lauréate recevra 100.000 dollars de récompense pour sa contribution à la science lors d'une cérémonie le 5 mars 2009 à Paris, a précisé l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans un communiqué.

Cette année, le thème retenu était «Sciences Physiques». Les candidates ont été identifiées sur la base de propositions d'un réseau de 1 000 membres de la communauté scientifique internationale. « Par la diversité de leurs origines, leur détermination et leur intelligence remarquable, les lauréates 2009 reflètent parfaitement la mission du programme : changer le visage de la science et soutenir l'engagement des femmes dans ce domaine », souligne l'UNESCO.

Le Jury 2009, constitué de 17 membres éminents de la communauté scientifique internationale des cinq continents, était présidé par Ahmed Zewail, Prix Nobel de Chimie 1999.

Créé en 1998, le prix L'OREAL-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » fut la première distinction scientifique internationale dédiée aux femmes. Les prix sont attribués chaque année alternativement en sciences de la vie et en sciences physiques, en reconnaissance de travaux portant sur les grands défis de la science moderne. En plus des lauréates internationales, le programme L'OREAL-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » avait attribué, fin 2008, 120 bourses internationales et 500 bourses nationales, à de jeunes scientifiques doctorantes et post-doctorantes, encourageant ainsi un vivier international de talents qui ne cesse de se développer d'année en année.

Palmarès 2009 du prix L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science :

Afrique et Pays Arabes : Pr Tebello Nyokong, professeur au département de chimie de l'Université de Rhodes en Afrique du Sud, pour sa contribution à l'utilisation du potentiel des lumières dans le traitement du cancer ou pour remédier aux nuisances causées à l'environnement.

Asie-Pacifique : Pr Akiko Kobayashi, professeur et président du département chimie, Facultés des lettres et des sciences à la Nihon University au Japon, pour sa contribution au développement de conducteurs moléculaires et à la conception et synthèse d'un métal moléculaire à un seul composant.

Amérique du Nord : Pr Eugenia Kumacheva, professeur au département de chimie de l'Université de Toronto au Canada, pour la conception et le développement de nouveaux matériaux valorisables dans de nombreuses applications, parmi lesquelles l'administration ciblée de médicaments dans le traitement du cancer et de matériaux permettant une haute densité de stockage de données optiques.

Europe : Pr Athene M. Donald, professeur de physique expérimentale au Laboratoire Cavendish, département de Physique de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni, pour avoir élucidé les mystères de la physique de la matière désordonnée, depuis le ciment jusqu'à l'amidon.

Amérique Latine : Pr Beatriz Barbuy, professeur à l'Institut d'astronomie, de géophysique et de sciences atmosphériques à l'Université de São Paulo au Brésil, pour ses recherches sur la vie des étoiles, de la naissance de l'univers à l'époque actuelle.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.