L'ONU-Habitat financera des projets urbains proposés par des jeunes

5 novembre 2008

L'Agence des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) a lancé un programme sans précédent de deux millions de dollars pour financer des projets de développement mené par des jeunes à travers le monde.

L'Agence des Nations Unies pour les établissements humains ( ONU-Habitat ) a lancé un programme sans précédent de deux millions de dollars pour financer des projets de développement mené par des jeunes à travers le monde.

Le Fonds des jeunes des villes pour le développement [Opportunities Fund for Urban Youth-Led Development], annoncé mardi au Forum urbain mondial de Nanjing (Chine), vise à offrir une chance à des jeunes femmes et jeunes hommes pour promouvoir une urbanisation respectueuse de la population et de l'environnement.

Le Fonds a reçu pour son lancement 2 millions de dollars de la Norvège, sur deux ans. D'autre gouvernements et donateurs sont invités à participer.

« Les jeunes sont l'avenir de nos villes, mais ils sont souvent dans l'incapacité de participer aux décisions à cause du chômage, du manque d'éducation et d'autres raisons », a déclaré Anna Tibaijuka, directrice exécutive de l'Agence des Nations Unies pour les établissements humains ( ONU-Habitat ).

Selon le rapport des Nations Unies sur les jeunes dans le monde de 2007, les jeunes de moins de 24 ans représentent près de 40% de la population mondiale. Près de 18% ont entre 15 et 24 ans et 85% d'entre eux vit dans des pays en développement. L'âge moyen dans les 10 pays les moins développés d'Afrique est de moins de 16 ans.

Par ailleurs, les jeunes constituent 25% de la population en âge de travailler mais 44% des chômeurs. En Afrique, 27% des jeunes ne peuvent ni étudier ni travailler.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Crise : Les inégalités urbaines pourraient s'accroître dans le monde, selon ONU-Habitat

Le nombre de personnes vivant dans des bidonvilles, qui s'élève actuellement à 1 milliard d'êtres humains, pourrait s'accroître à cause de la crise du crédit, selon un nouveau rapport bisannuel de l'Agence des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) publié jeudi.