CNUCED : Le coût du transport maritime en baisse avec la crise financière mondiale

4 novembre 2008

Le coût du transport maritime marchand a nettement baissé ces derniers mois, montrant que la crise financière mondiale s'est propagée au commerce international, selon un rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) publié mardi.

Avant cette baisse, le commerce international maritime, dopé par les économies des pays émergents, avait enregistré un record de 8 milliards de tonnes transportées en 2007. La forte demande de services de transport maritime a poussé à des niveaux record les prix de transport des matières premières au premier trimestre 2008, si l'on se réfère à l'indice BDI (Baltic Dry Index), qui est calculé à partir du coût de transport de produits tels que le minerai de fer, les céréales, le charbon, la bauxite et le phosphate.

Mais le BDI a plongé ces derniers mois. Il a été divisé par onze, passant de 11.793 points en mai à 891 à début novembre. Cela montre que la crise financière s'est propagée au commerce international avec des implications négatives pour les pays en développement, particulièrement pour ceux dépendant des matières premières, selon la CNUCED.

L'effet immédiat de la baisse des prix du transport maritime pour le monde en développement est mitigé. Des prix de transport inférieurs entraînent des prix inférieurs pour les produits. Exportateurs et importateurs profitent de cette baisse et les pressions inflationnistes sont réduites. Pour la plupart des matières premières, le coût de transport représente une forte proportion du coût final de ces produits. En temps normal, une baisse des coûts de transport favorise le commerce. Mais la chute rapide de l'indice BDI est accompagnée par une demande réduite de services de transport maritime, augmentant les effets de la crise financière et de la demande mondiale. Cela aura un effet négatif pour de nombreuses économies en développement, estime la CNUCED.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La crise financière pourrait entraîner 20 millions de chômeurs de plus dans le monde, selon le BIT

La crise financière mondiale pourrait entraîner une augmentation de 20 millions de chômeurs dans le monde, leur nombre passant de 190 millions en 2007 à 210 millions à la fin 2009, a déclaré lundi le directeur-général du Bureau international du travail (BIT), Juan Somavia.