Myanmar : Six mois après Nargis, l'assistance de l'ONU reste vitale

31 octobre 2008

Six mois après le passage du Cyclone Nargis au Myanmar, les efforts d'assistance continuent mais il faut maintenir le soutien à long terme pour les enfants et leurs familles, affirme vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Six mois après le passage du Cyclone Nargis au Myanmar, les efforts d'assistance continuent mais il faut maintenir le soutien à long terme pour les enfants et leurs familles, affirme vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

L'agence estime qu'en dépit de toutes les souffrances, le passage du cyclone donne l'occasion de mieux reconstruire et de trouver des solutions durables pour les enfants. L'UNICEF compte construire sept écoles modèles, plus sûres et plus adaptées aux enfants.

« Ces bâtiments seront résistants aux tremblements de terres et aux cyclones, dans une certaine mesure, et pourront servir d'abri pour les communautés en cas d'urgence », affirme un communiqué de l'UNICEF. La construction devrait commencer en novembre et couvrir aussi la reconstruction des infrastructures d'adduction d'eau et d'assainissement.

A l'heure actuelle, près de 390.000 enfants profitent du soutien de l'UNICEF dans 2.500 écoles. Ils ont reçu des kits éducatifs. Des kits pour les enseignants et une formation psychosociale pour les maîtres sont également fournis afin que ces derniers puissent aider les enfants victimes du cyclone.

De son côté, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) se dit préoccupé par le sort de nombreux veuves et orphelins. « Sans abris satisfaisant, ces personnes vulnérables sont menacés par le risque d'exploitation, de travail forcé, de prostitution et de trafic », selon Marc Rapoport, directeur du HCR à Yangon.

Le cyclone Nargis a touché 2.4 millions de personnes, faisant près de 140.000 morts ou disparus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Myanmar : il manque toujours de l'argent pour les victimes de Nargis

L'appel à contributions de 482 millions de dollars pour les victimes du cyclone Nargis au Myanmar par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) n'a été pourvu pour l'instant qu'à hauteur de 50%, soit 240 millions de dollars, l'agriculture et la réhabilitation d'urgence étant les deux secteurs les moins bien financés.