Des inondations frappent les Palestiniens bloqués à la frontière entre l'Iraq et la Syrie

31 octobre 2008

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a acheminé d'urgence de l'aide pour des centaines de réfugiés palestiniens bloqués dans les camps situés à la frontière entre l'Iraq et la Syrie, après que de fortes pluies mardi ont provoqué des inondations, fait déborder des égouts et emporté des tentes.

L'alimentation en électricité a été coupée à Al Tanf, un camp où sont hébergées près de 800 personnes dans le no man's land étroit situé entre l'Iraq et la Syrie. La petite mosquée a été endommagée par le feu, mais aucune victime n'est à déplorer, a indiqué le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

La situation est pire encore à Al Waleed, un camp situé à proximité où sont accueillis plus de 1 400 réfugiés juste à l'intérieur de l'Iraq. Plus de 100 familles y sont désormais sans-abri, après que leurs tentes ont été détruites par l'orage. Le HCR a acheminé d'urgence mercredi des articles de secours des deux côtés de la frontière, mais le transport a été plus long vers Al Waleed pour des raisons de sécurité.

Le bureau du HCR à Damas a envoyé de nouvelles tentes, des bâches en plastique, des couvertures et des matelas à Al Tanf, pendant que des employés sur le terrain à Al Waleed attendaient l'arrivée des secours en Iraq. Des familles parmi les plus durement affectées et des personnes âgées ont été transférées dans l'école et dans un dispensaire du camp.

Les employés du HCR à Al Waleed ont dit que le camp s'était transformé en un marécage boueux, alors que les inondations soudaines avaient emporté des dizaines de tentes. Le système d'égout ayant débordé dans le camp, des gens sont tombés malades.

Les Palestiniens à Al Tanf et Al Waleed ont fui leurs maisons à Bagdad pour échapper aux menaces, aux enlèvements et à la violence. Certains des réfugiés habitent à Al Tanf depuis trois ans, ils ne peuvent entrer dans aucun des pays voisins de l'Iraq.

Le HCR réitère son appel à la communauté internationale pour que d'autres pays fournissent des places de réinstallation aux Palestiniens d'Iraq, car aucune autre option n'est actuellement disponible pour les réfugiés. « Nous lançons un appel d'urgence aux pays afin qu'ils ouvrent leurs portes pour réinstaller des réfugiés palestiniens et pour mettre fin à leur situation précaire », a dit Daniel Endres, délégué du HCR en Iraq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Des réfugiés palestiniens bloqués en Iraq doivent s'envoler lundi pour l'Islande

Un groupe de 29 réfugiés palestiniens bloqués depuis deux ans dans un camp de fortune dans le désert à la frontière entre l'Iraq et la Syrie sont prêts à partir lundi pour démarrer une nouvelle vie en Islande, a annoncé vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).