Le Secrétaire général condamne une série d'attentats à la bombe dans le nord-est de l'Inde

30 octobre 2008
Le Secrétaire général Ban Ki-moon devant la Fondation Rajiv Gandhi en Inde.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, actuellement en visite en Inde, a condamné jeudi une série d'attentats à la bombe qui a frappé le nord-est du pays et tué des dizaines de personnes.

« Le Secrétaire général exprime sa profonde tristesse et sympathie au gouvernement et au peuple d'Inde pour les morts et les destructions causées par la série d'attentats », selon une déclaration transmise par sa porte-parole.

« Il condamne fermement cet acte de terrorisme ayant visé des civils. Il ne peut y avoir absolument aucune justification à une telle violence aveugle », ajoute la déclaration.

Selon la presse, une série d'explosions a frappé simultanément jeudi quatre villes dans l'Etat d'Assam, tuant au moins 67 personnes et faisant plus de 210 blessés. Les attentats ont visé des marchés bondés et des bâtiments gouvernementaux.

Ban Ki-moon se trouvait jeudi dans la capitale indienne, New Delhi, dans le cadre d'un voyage de quatre jours en Asie. Il a prononcé devant la Fondation Rajiv Gandhi un discours, dans lequel il a souligné le caractère indispensable du partenariat entre l'Inde et les Nations Unies.

Le Secrétaire général a rappelé que l'Inde était devenue membre de l'ONU il y a 63 ans et que depuis son rôle n'avait cessé de croître. L'Inde est devenu à la fin du mois dernier le troisième plus gros contributeur aux opérations de maintien de la paix, avec plus de 8.700 Indiens travaillant pour la paix.

Selon M. Ban, l'Inde est également un partenaire indispensable de l'ONU pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et pour promouvoir un développement durable. Le Secrétaire général a discuté du changement climatique avec un groupe d'hommes d'affaires indiens. Jeudi soir, il devait dîner avec le ministre indien des Affaires étrangères, Pranab Mukherjee.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.