L'UNESCO condamne l'assassinat de deux professionnels croates des médias

Photo: UNESCO
UNESCO
Photo: UNESCO

L'UNESCO condamne l'assassinat de deux professionnels croates des médias

Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO),, Koïchiro Matsuura, a condamné jeudi l'assassinat de deux professionnels croates des médias tués le 23 octobre par l'explosion d'une voiture piégée à Zagreb, capitale de la Croatie.

Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné jeudi l'assassinat de deux professionnels croates des médias tués le 23 octobre par l'explosion d'une voiture piégée à Zagreb, capitale de la Croatie.

Ivo Pukanic était journaliste et propriétaire du groupe de médias NCL et Niko Fanjic était directeur commercial de l'hebdomadaire Nacional.

«De tels crimes contre la presse représentent une attaque contre le droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression et portent atteinte à la société dans son ensemble », a déclaré M. Matsuura dans un communiqué. « Je crois savoir que les autorités croates travaillent déjà sur ce cas, ce qui est réconfortant; je suis persuadé qu'elles parviendront à mettre fin aux alarmants actes de violence visant les médias de ce pays », a-t-il ajouté.

Ivo Pukanic, un des fondateurs du Nacional, avait été élu en 1999 Journaliste de l'année. Il aurait reçu des menaces répétées au cours des dernières années. Récompensé par plusieurs prix, notamment pour ses enquêtes, il avait bâti le groupe de presse NCL qui compte plusieurs publications et qui a ouvert une école de journalisme en 2007.

La bombe qui a tué le propriétaire de NCL et le directeur commercial du Nacional aurait été placée sous la voiture d'Ivo Pukanic et déclenchée à distance.