Côte d'Ivoire : L'ONU reconduit son embargo sur les armes et les diamants

29 octobre 2008
Des casques bleus inspectent des armes remises par des milices à Guiglo, en Côte d'Ivoire, en 2006.

Le Conseil de sécurité a prorogé mercredi pour un an l'embargo sur les armes à destination de la Côte d'Ivoire et sur l'importation de diamants bruts en provenance de ce pays, en conditionnant sa levée éventuelle à la tenue d'élection régulières.

Par sa résolution 1842 (2008), le Conseil de sécurité a prorogé à l'unanimité jusqu'au 31 octobre 2009 les mesures concernant les armes, les finances et les voyages prévues dans sa résolution 1572 (2004), ainsi que l'interdiction faite à tout État d'importer des diamants bruts provenant de Côte d'Ivoire, imposée dans sa résolution 1643 (2005).

La résolution prévoit un réexamen de ces mesures dans les trois mois de la « tenue d'élections présidentielles ouvertes, libres, régulières et transparentes, conformément aux normes internationales », indique un communiqué.

L'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, reportée à plusieurs reprises dans le passé, est actuellement prévue pour le 30 novembre 2008.

Le 27 octobre, le Représentant spécial du Secrétaire général en Côte d'Ivoire et Chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), M. Young-Jin Choi, venu présenter au Conseil de sécurité le dernier rapport en date du Secrétaire général, avait toutefois jugé « péniblement lent » le double processus d'identification et d'enregistrement électoral, tout en l'attribuant essentiellement à des aspects bureaucratiques et logistiques.

Le 15 novembre 2004, face à la reprise des hostilités en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité avait adopté la résolution 1572 imposant un embargo sur les armes, le matériel militaire et toute forme d'assistance, conseil ou formation se rapportant à des activités militaires à destination de ce pays. Cet embargo, qui avait été décidé initialement pour 13 mois, a été périodiquement renouvelé depuis 2004.

Quant à l'interdiction faite à tout État d'importer des diamants bruts provenant de Côte d'Ivoire, elle a été prise le 15 décembre 2005 par la résolution 1643 du Conseil de sécurité, qui se disait conscient que le lien entre l'exploitation illégale des ressources naturelles, comme les diamants, le commerce illicite de ces ressources, et la prolifération et le trafic d'armes et le recrutement et l'utilisation de mercenaires était l'un des facteurs qui contribuaient à attiser et exacerber les conflits en Afrique de l'Ouest. Cette mesure a été aussi périodiquement renouvelée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.