« Peindre pour la planète » : 26 tableaux d'enfants sur le changement climatique vendus aux enchères

27 octobre 2008

La vente de 26 tableaux peints par des enfants participant à une initiative sur les changements climatiques a rapporté 21.000 dollars, a annoncé lundi le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

La vente de 26 tableaux peints par des enfants participant à une initiative sur les changements climatiques a rapporté 21.000 dollars, a annoncé lundi le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Le Siège des Nations Unies à New York a accueilli jeudi dernier une exposition intitulée « Peindre pour la planète », une sélection de 26 œuvres de jeunes artistes du monde entier qui s'efforcent d'attirer l'attention, à travers leur art, sur le besoin de lutter contre les changements climatiques, indique un communiqué.

C'est une sélection distincte de 26 autres peintures, dans le cadre de la même initiative, qui a été vendue aux enchères au profit du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Six enfants auteurs des tableaux étaient présents au Harvard Club à New York pour la vente aux enchères : Charlotte Sullivan, 14 ans (Royaume-Uni), Katherine Liu, 9 ans (Californie, Etats-Unis), Gabrielle Medovoy, 13 ans (Illinois, Etats-Unis), Guy Jayce Nindorera, 14 ans (Burundi), Daniela Melendez, 14 ans (Colombie) et Andrew Bartolo, 15 ans (Malte).

Les peintures ont été choisies parmi 200.000 oeuvres soumises par des enfants du monde entier.

« Peindre pour la planète » constitue « un signal très simple, mais très puissant du combat des Nations Unies contre les changements climatiques », a affirmé le directeur exécutif du PNUE, lors de la présentation à la presse de l'exposition.

Après New York, les œuvres entameront un tour du monde qu'elles termineront à Copenhague, à l'occasion des discussions de décembre 2009 sur les changements climatiques.

Parmi les deux jeunes artistes ayant participé à une conférence de presse à New York, jeudi dernier, Gabrielle Medovoy a appelé à « travailler ensemble comme une famille pour sauver les animaux et la nature en danger ». Andrew Bartolo a expliqué qu'il espérait contribuer à sauver l'environnement à travers ses peintures et d'autres actions qu'il entreprendra plus tard.

L'exposition « Peindre pour la planète » constitue « un hommage à cette génération, qui non seulement va hériter de ce que nous réglons ou pas aujourd'hui, mais, est déjà en train d'articuler ses visions, ses préoccupations et, parfois, ses frustrations », a affirmé M. Steiner.

Selon un sondage réalisé pour le PNUE, 88% des jeunes du monde entier pensent que les dirigeants du monde devraient faire « tout ce qui est nécessaire » pour faire face aux changements climatiques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Climat : 150 entreprises et organisations à Genève pour une économie verte

Des représentants de plus de 150 entreprises, organisations de la société civile, gouvernements et agences des Nations Unies sont réunis mardi et mercredi à Genève pour la première réunion du programme 'Caring for Climate' [Attention au climat], destiné à promouvoir une économie verte.