Ban Ki-moon à Genève pour des discussions sur la Géorgie

14 octobre 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devait participer mardi soir à Genève à un dîner de travail portant sur la Géorgie, à la veille d'une réunion au niveau des experts sur la situation dans ce pays après le conflit en août avec la Russie.

Mardi matin, M. Ban a rencontré son représentant spécial pour la Géorgie, Johan Verbeke, qui le représentera lors de la réunion de mercredi. Il a ensuite déjeuné avec le Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Supachai Panitchpakdi. Mardi après-midi il a eu des entretiens avec le représentant spécial de l'Union européenne pour la Géorgie, l'ambassadeur Pierre Morel, et le Secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Marc Perrin de Brichambaut, a indiqué sa porte-parole, Michèle Montas, lors du point de presse quotidien à New York.

Ban Ki-moon s'est également rendu au siège du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), où il a souligné « l'importance cruciale pour l'ensemble des Nations Unies » du rôle joué par le HCR dans les points chauds du globe. Il a rappelé l'engagement de l'ONU et du HCR à faire face aux effets du changement climatique, des crises alimentaire et énergétique sur la situation des réfugiés et des déplacés à travers le monde.

Le Secrétaire général devait également rencontrer le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana.

Dans cet emploi du temps chargé, M. Ban a pu aussi rencontrer le médiateur en chef conjoint Union africaine-ONU pour le Darfour, Djibril Bassolé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Géorgie : Le Conseil de sécurité prolonge de quatre mois la MONUG

Le Conseil de sécurité a prorogé jeudi de quatre mois le mandat de la Mission d'observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG) chargée de surveiller l'accord de cessez-le-feu entre le gouvernement géorgien et les leaders de la région séparatiste d'Abkhazie.