Une Académie internationale anti-corruption créée par INTERPOL et l'ONUDC

13 octobre 2008

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL) ont signé lundi un accord établissant une Académie internationale anti-corruption, qui ouvrira ses portes à l'automne 2009 à Laxenburg, près de Vienne.

« Cet accord de partenariat entre INTERPOL et l'ONUDC pour établir la première et unique Académie internationale anti-corruption montre notre détermination et notre engagement communs à former la police, les responsables gouvernementaux et d'autres à combattre ce comportement criminel grave qui menace la sécurité et la sûreté des citoyens à travers le monde », a déclaré le Secrétaire général d'INTERPOL, Ronald K. Noble.

L'Académie est destinée à être un centre d'excellence en matière d'éducation, de recherche et de formation professionnelle concernant la lutte contre la corruption. "Elle renforcera la capacité à prévenir, évaluer et combattre la corruption”, a dit le directeur exécutif de l'ONUDC, Antonio Maria Costa. Il a également souligné l'importance d'éduquer les futures générations de dirigeants du monde politique, du secteur privé et de la société civile « à construire une culture de l'intégrité ».

L'Académie permettra une mise en œuvre plus efficace de la Convention des Nations Unies contre la corruption qui inclut des mesures en matière de prévention, de maintien de l'ordre, de coopération internationale, selon ses créateurs. D'ici son inauguration, il reste à nommer un directeur, à fixer les critères d'admission, à développer un programme de travail, un programme d'enseignement et à établir un budget.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU lance un programme pour lutter contre la corruption en Iraq

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont lancé lundi un programme sur cinq ans pour combattre la corruption en Iraq.