L'AIEA inaugure un centre de sûreté sismique pour les installations nucléaires

3 octobre 2008

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a inauguré vendredi un centre international destiné à coordonner les efforts de protection des installations nucléaires contre les effets des tremblements de terre.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a inauguré vendredi un centre international destiné à coordonner les efforts de protection des installations nucléaires contre les effets des tremblements de terre.

Un tremblement de terre en juillet 2007 qui a endommagé la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa au Japon a montré le besoin d'une collaboration internationale pour protéger les installations nucléaires des effets sismiques, précise l'AIEA dans un communiqué.

Le Centre international de sûreté sismique (ISSC), qui a été établi au sein du Département de la sécurité et de la sûreté nucléaire de l'AIEA, apportera son assistance aux pays dans l'évaluation des risques sismiques pour les installations nucléaires afin d'atténuer les conséquences de forts séismes.

« Il est crucial que nous rassemblions toutes les connaissances disponibles au niveau mondial pour aider les opérateurs et les régulateurs nucléaires à être mieux préparés à faire face à d'importants séismes », a déclaré le chef par intérim de la section d'ingénierie de la sûreté de l'AIEA et chef de l'ISSC, Antonio Godoy. « La création de l'ISSC représente un point culminant de trois décennies d'implication active et reconnue de l'AIEA sur ce sujet », a-t-il ajouté.

Le Japon et les Etats-Unis ont versé de l'argent pour lancer ce centre, qui sera situé au siège de l'AIEA à Vienne. En plus des experts scientifiques mis à la disposition du centre par les pays du monde entier, l'ISSC comptera 7 employés de l'AIEA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le directeur de l'AIEA réclame plus de moyens pour faire face à une activité en hausse

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, a réclamé lundi davantage de moyens pour répondre aux besoins croissants de vérification nucléaire et de conseils aux pays qui veulent se doter d'un programme énergétique atomique.