L'ONU lance un programme pour lutter contre la corruption en Iraq

29 septembre 2008

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont lancé lundi un programme sur cinq ans pour combattre la corruption en Iraq.

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont lancé lundi un programme sur cinq ans pour combattre la corruption en Iraq.

« En ratifiant la Convention des Nations Unies contre la corruption (UNCAC) en mars dernier, le gouvernement d'Iraq a montré son engagement à combattre la corruption. L'ONU fournit les outils pour réaliser ce travail », a souligné le directeur exécutif de l'UNODC, Antonio Maria Costa, dans un communiqué.

« Par le passé, la richesse nationale de l'Iraq a été volée, ses biens publics ont été gaspillés et sa richesse distribuée à des amis du régime. Le système anti-corruption a besoin d'une complète modernisation », a ajouté M. Costa.

Le programme est destiné à renforcer les principaux organes anti-corruption de l'Iraq, tels que la Commission sur l'intégrité publique, le Conseil supérieur de l'audit, l'Inspecteur général, et la Commission parlementaire sur l'intégrité. Il encouragera aussi une plus grande coopération entre ces organes, notamment à travers le Conseil conjoint anti-corruption. Une loi nationale anti-corruption est actuellement en train d'être étudiée, précise le communiqué.

« Les efforts anti-corruption de l'Iraq doivent et méritent d'être soutenus », a déclaré M. Costa. « Je salue les efforts courageux de tous ceux qui, dans des conditions difficiles et dangereuses, se dévouent au renforcement de l'intégrité en Iraq », a-t-il ajouté.

Une série de projets seront menés pour renforcer la prévention, la transparence, la responsabilité et l'intégrité dans les secteurs publics et privés, en accord avec les mesures contenues dans la Convention anti-corruption de l'ONU. « L'objectif est de mettre en place un cadre légal et de construire les capacités pour dissuader la corruption à tous les niveaux de gouvernement, améliorer la supervision interne et externe, et renforcer la police anti-corruption », a dit pour sa part le directeur du PNUD pour l'Iraq, Paolo Lembo.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Iraq demande aux pays voisins de l'aider à combattre la violence

Le président iraquien Jalal Talabani a appelé jeudi la communauté internationale, et en particulier les pays voisins, à soutenir l'Iraq dans ses efforts pour combattre la violence et le terrorisme, dans un discours lors du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.