Le Conseil de sécurité appelle l'Iran à respecter ses obligations sur le nucléaire

27 septembre 2008

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé samedi l'Iran à respecter pleinement et immédiatement les précédentes résolutions lui ordonnant d'arrêter l'enrichissement de l'uranium et ses activités de retraitement nucléaire et de coopérer avec les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé samedi l'Iran à respecter pleinement et immédiatement les précédentes résolutions lui ordonnant d'arrêter l'enrichissement de l'uranium et ses activités de retraitement nucléaire et de coopérer avec les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Dans une résolution adoptée à l'unanimité, le Conseil a aussi réaffirmé son engagement « à une solution négociée à la question du nucléaire iranien » et a salué la poursuite des efforts dans ce domaine.

Le texte appelle Téhéran “à se soumettre pleinement et sans délai à ses obligations” contenues dans une série de résolutions du Conseil entre 2006 et cette année, et de remplir les obligations de l'AIEA.

Il note également la déclaration en mars de la Chine, de la France, de l'Allemagne, de la Russie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis, avec le soutien de l'Union européenne, exposant l'approche destinée à résoudre la question et qui mêle négociations et sanctions.

S'exprimant avant le vote de samedi, l'ambassadeur d'Indonésie, Marty Natalegawa, a déclaré qu'il ne lui aurait pas été possible de soutenir la résolution si celle-ci avait évoqué des sanctions supplémentaires contre l'Iran.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ahmadinejad : l'Iran défendra son droit à disposer d'un programme nucléaire

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé mardi, lors d'un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, que son pays défendrait son droit à disposer d'un programme nucléaire pacifique et résisterait aux intimidations de certains pays.