Trois milliards de dollars pour éradiquer le paludisme d'ici à 2015

25 septembre 2008

Les dirigeants réunis au Sommet sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) des Nations Unies ont adopté jeudi à New York un nouveau plan d'action contre le paludisme en s'engageant à affecter près de 3 milliards de dollars pour éradiquer la maladie d'ici à 2015.

Le paludisme fait près d'un million de morts chaque année. En généralisant la distribution de moustiquaires, en éduquant la population, en diffusant les insecticides et en accélérant la recherche pour mettre au point un vaccin, il est possible de réduire pratiquement à zéro le nombre de victimes dans les sept ans qui viennent, et de sauver 4,2 millions de vies humaines d'ici à 2015, indique un communiqué.

Outre le coût humain évident, on estime que la maladie coûte à l'Afrique quelque 12 milliards de dollars par an. Les conséquences de la maladie s'étendent à l'éducation et à la lutte contre la pauvreté.

Les fonds seront principalement apportés par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (1,62 milliards de dollars), la Banque mondiale (1,1 milliard), la Fondation Bill et Melinda Gates (168,7 millions de dollars pour un nouveau vaccin) et le Département pour le développement international du Royaume-Uni (74,4 millions de dollars).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

OMS : la lutte antipaludique progresse dans le monde

L'accès aux interventions de la lutte antipaludique, notamment les moustiquaires en Afrique, s'est fortement amélioré entre 2004 et 2006, même si la charge mondiale du paludisme reste énorme, selon un nouveau rapport publié jeudi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).