Somalie : le PAM salue la décision du Canada de continuer ses escortes de navires

25 septembre 2008

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué jeudi la décision du Canada de prolonger pendant un mois de plus sa mission navale de protection des navires transportant de l'aide humanitaire en Somalie.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué jeudi la décision du Canada de prolonger pendant un mois de plus sa mission navale de protection des navires transportant de l'aide humanitaire en Somalie.

Les navires humanitaires sont la cible de pirates le long de la côte de Somalie, mettant en danger la livraison de l'aide indispensable à ce pays, où plus de 3 millions de personnes sont affamées en raison de la sécheresse, de la guerre et du prix élevé des denrées alimentaires, a souligné le PAM dans un communiqué.

« Le geste généreux du Canada de prolonger sa protection navale nous permettra d'avoir de la nourriture et de sauver des vies. Nous appelons d'autres pays à se porter volontaires », a déclaré la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran. Le HMCS Ville de Québec devait achever sa mission le 27 septembre en escortant deux navires transportant 20.000 tonnes d'aide alimentaire du PAM vers le port de Mogadiscio. Le Canada a annoncé que la mission du navire militaire serait prolongée jusqu'au 23 octobre.

Depuis novembre 2007, des navires canadiens, néerlandais, danois et français ont escorté, sans incident, des navires du PAM transportant 136.500 tonnes de nourriture, ce qui permet de nourrir 2,6 millions de personnes pendant trois mois. 90% de l'aide du PAM arrive par la mer et dans les mois à venir l'agence des Nations Unies a besoin de transporter 150.000 tonnes vers la Somalie depuis le port kenyan de Mombasa et des ports d'Afrique du Sud.

Par ailleurs, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) 12.000 personnes ont fui Mogadiscio au cours de la semaine passée en raison de l'intensification des combats entre les insurgés islamistes et les forces gouvernementales soutenues par des forces éthiopiennes, a précisé jeudi la porte-parole du Secrétaire général de l'ONU.

Environ la moitié de ces 12.000 personnes a trouvé refuge à Mogadiscio même, tandis que le reste a fui à Afgooye, à 30 kilomètres au sud-ouest de la capitale somalienne, a-t-elle ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'ONU en Somalie appelle à agir contre la piraterie

Le représentant spécial de l'ONU en Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, s'est dit vendredi extrêmement inquiet de l'augmentation des actes de piraterie contre des navires, à la fois dans les eaux somaliennes et dans les eaux internationales près de la Somalie, et a appelé la communauté internationale à agir contre ce « fléau ».