Ban Ki-moon clame son amour pour la langue française au dîner des francophones

25 septembre 2008

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a clamé mercredi soir au dîner des pays francophones son amour pour la langue française, dont il poursuit l'apprentissage, en marge du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Petit à petit, je crois que je commence à me rapprocher du français », a dit M. Ban lors d'un toast au dîner auquel participait notamment le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner.

« Maintenant, chaque fois que je rencontre un responsable français – y compris Nicolas Sarkozy ou Bernard Kouchner – je m'arrange pour glisser de nouvelles expressions pour l'impressionner. Je dis par exemple à Nicolas Sarkozy que 'nos montres marquent constamment la même heure'. Et je mets un point d'honneur à utiliser des constructions grammaticales de plus en plus compliquées », a ajouté le Secrétaire général de l'ONU.

Il a assuré que l'an prochain il donnerait « la preuve éclatante » de son « amour inconditionnel : l'imparfait du subjonctif ! »

Le français est l'une des six langues officielles de l'ONU, avec l'anglais, l'espagnol, le russe, le chinois et l'arabe. Le français est l'une des deux langues de travail de l'ONU avec l'anglais.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Francophonie : Abdou Diouf en visite officielle au Siège de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, reçoit aujourd'hui au siège de l'ONU Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie et ancien président du Sénégal.