Le Conseil de sécurité souhaite le déploiement accéléré de la MINURCAT

24 septembre 2008

Prorogeant pour six mois le mandat de Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), le Conseil de sécurité a demandé mercredi au Secrétaire général d'en accélérer le déploiement.

Prorogeant pour six mois le mandat de Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), le Conseil de sécurité a demandé mercredi au Secrétaire général d'en accélérer le déploiement.

Le Conseil de sécurité a également demandé au gouvernement tchadien de faire le nécessaire pour déployer son propre « Détachement intégré de sécurité ».

Il a aussi exprimé l'intention d'autoriser le déploiement d'une composante militaire des Nations Unies pour succéder à ce qui est pour l'instant un détachement de forces européennes (EUFOR), au Tchad comme en République centrafricaine.

La résolution adoptée mercredi demande aussi aux pays qui fournissent des contingents de répondre aux besoins en matière d'hélicoptères, d'unités de reconnaissance, de membres du génie, de logisticiens et de capacités médicales.

La MINURCAT a été créée par la résolution 1778 du 25 septembre 2007, en concert avec l'Union européenne, afin d'aider à créer les conditions de sécurité suffisantes au Tchad et en République centrafricaine pour permettre le retour volontaire des réfugiés et des personnes déplacées, provenant des deux pays et du Soudan voisin.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Tchad et République centrafricaine : Ban recommande de créer une force militaire de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon recommande dans un rapport rendu public mercredi que le Conseil de sécurité crée une force militaire des Nations Unies d'un maximum de 6.000 hommes pour remplacer l'Opération militaire de l'Union européenne en République du Tchad et en République centrafricaine (EUFOR).