Réunion de haut niveau jeudi sur les Objectifs du Millénaire pour le développement

24 septembre 2008

La journée de jeudi à l'ONU sera marquée par une réunion au plus haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), huit critères de développement minimum que les Etats Membres ont établi en 2000 avec pour ambition de les atteindre avant 2015.

La journée de jeudi à l'ONU sera marquée par une réunion au plus haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), huit critères de développement minimum que les Etats Membres ont établi en 2000 avec pour ambition de les atteindre avant 2015.

La cérémonie d'ouverture rassemblera aux côtés du Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le président de l'Assemblée générale Miguel d'Escoto Brockmann, le président de la Tanzanie Jakaya Kikwete, qui préside à l'heure actuelle l'Union africaine (UA), le Premier ministre du Royaume-Uni Gordon Brown, le Premier ministre de la Chine, Wen JiaBao, l'Emir du Qatar le Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, le Premier ministre d'Antigua et la Barbade, président du G77, Winston Baldwin Spencer, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

Seront aussi présents Bill Gates au nom de la Fondation Bill & Melinda Gates et Elaben Bhatt, fondatrice de l'Association pour les femmes travaillant en freelance. Une réception en soirée réunira des chefs d'Etat et de gouvernement, des leaders dans le domaine des OMD et des célébrités dont Bono, du groupe U2 et Bob Geldorf.

Au cours de la journée se tiendront des tables rondes sur trois thèmes : faim et pauvreté ; éducation et santé ; environnement durable.

Les OMD recouvrent huit domaines visant à : réduire l'extrême pauvreté et la faim ; assurer l'éducation primaire pour tous ; promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes ; réduire la mortalité infantile ; améliorer la santé maternelle ; combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies ; préserver l'environnement ; mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Ces objectifs sont chiffrés :

- Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour

- Assurer le plein-emploi et la possibilité pour chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail décent et productif

- Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim

- D'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires

- Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d'ici à 2005, si possible, et à tous les niveaux de l'enseignement en 2015 au plus tard

- Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans

- Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle

- Rendre l'accès à la médecine procréative universel d'ici à 2015

- En coopération avec l'industrie pharmaceutique, rendre les médicaments essentiels disponibles et abordables dans les pays en développement

- D'ici à 2015, avoir enrayé la propagation du VIH/sida et avoir commencé à inverser la tendance actuelle

- D'ici à 2010, assurer à tous ceux qui en ont besoin l'accès aux traitements contre le VIH/sida

- D'ici à 2015, avoir maîtrisé le paludisme et d'autres maladies graves et commencer à inverser la tendance actuelle

- Intégrer les principes du développement durable dans les politiques et programmes nationaux et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources naturelles

- Réduire l'appauvrissement de la diversité biologique et en ramener le taux à un niveau sensiblement plus bas d'ici à 2010

- Réduire de moitié, d'ici à 2015, le pourcentage de la population qui n'a pas d'accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d'assainissement de base

- Améliorer sensiblement, d'ici à 2020, les conditions de vie de 100 millions d'habitants des taudis

- Poursuivre la mise en place d'un système commercial et financier multilatéral ouvert, réglementé, prévisible et non discriminatoire

- Répondre aux besoins particuliers des pays les moins avancés (PMA)

- Répondre aux besoins particuliers des pays en développement sans littoral et des petits États insulaires en développement

- Traiter globalement le problème de la dette des pays en développement par des mesures d'ordre national et international propres à rendre l'endettement tolérable à long terme

- En coopération avec le secteur privé, faire en sorte que les nouvelles technologies, en particulier les technologies de l'information et de la communication, soient à la portée de tous.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.