Le PAM, les Gates et Buffett lancent un programme pour les agriculteurs pauvres

24 septembre 2008

Le Programme alimentaire mondial (PAM), la Fondation Bill & Melinda Gates et la Fondation Howard G. Buffett ont lancé mercredi une initiative pour accroître les achats de produits agricoles au niveau local notamment en Afrique sub-saharienne et en Amérique centrale.

Le Programme alimentaire mondial (PAM), la Fondation Bill & Melinda Gates et la Fondation Howard G. Buffett ont lancé mercredi une initiative pour accroître les achats de produits agricoles au niveau local notamment en Afrique sub-saharienne et en Amérique centrale.

L'initiative intitulée « Purchase for Progress » (P4P) [Achats pour le progrès] vise à aider des centaines de milliers de petits exploitants agricoles à avoir accès à des marchés sûrs afin qu'ils puissent vendre leur surplus à des prix compétitifs et soutenir ainsi les fragiles économies locales.

Le PAM alignera ses efforts sur ceux de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), qui aident les agriculteurs grâce à des semences améliorées et des techniques de gestion agraire.

Les fondations des deux milliardaires et philanthropes américains et le gouvernement de la Belgique, se sont engagés à affecter 76 millions de dollars pour cet effort qui changera la façon dont le PAM opérera ses achats de nourriture à des fins humanitaires dans les pays en développement, notamment en Afrique sub-saharienne et en Amérique centrale.

Le projet P4P sera lancé d'abord dans 21 pays pilotes sur les cinq prochaines années.

L'initiative a été lancée à New York en marge du débat général annuel de l'Assemblée générale de l'ONU, en présence de Bill Gates, Howard G. Buffett, du président Jakaya Kikwete de la Tanzanie, du président Paul Kagame du Rwanda, du président Yoweri Museveni de l'Ouganda et de la Première Dame du Guatemala, Sandra Torres de Colom.

La fondation Bill & Melinda Gates s'est déjà engagée à verser 900 millions de dollars pour les efforts de développement agricoles par les petits exploitants en Afrique et en Asie du Sud, qui sont pour l'essentiel des femmes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.