John Holmes tire la sonnette d'alarme sur la Corne de l'Afrique

19 septembre 2008

Le responsable des affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes, a lancé vendredi un appel d'urgence pour mobiliser plus de 700 millions de dollars en faveur de la Corne de l'Afrique.

« 17 millions de personnes, dont 3 millions d'enfants, ont un besoin énorme de denrées alimentaires, l'Éthiopie et la Somalie étant les deux pays de la région les plus sévèrement touchés par cette crise », a déclaré M. Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, lors d'une conférence de presse à New York.

« Il n'est pas trop tard, a-t-il ajouté, mais si des ressources additionnelles ne sont pas allouées dans les prochains jours et semaines, nous allons droit à la catastrophe ».

Il a évalué à près d’un milliard et demi de dollars le montant total des fonds nécessaires pour répondre, d'ici à la fin de l’année, aux besoins alimentaires qui existent en Somalie, en Éthiopie, au Kenya, à Djibouti et en Érythrée, tous ces pays étant frappés de plein fouet par la crise alimentaire, les sécheresses et la persistance de violents conflits.

M. Holmes a ajouté que, pour l'heure, il fallait mobiliser plus de 700 millions de dollars, ne serait-ce, a-t-il dit, que pour maintenir en vie des pans entiers de la population qui sont exposés aux effets dévastateurs de la malnutrition.

Le Secrétaire général adjoint, qui se trouvait il y a deux semaines en Éthiopie, a également estimé que si rien n’était fait à très court terme, le sud du pays se retrouverait de nouveau face à des situations de famine similaires à celles qui ont affecté cette région de l'Éthiopie au cours des décennies 1980 et 1990.

Plus de 12 millions d'Éthiopiens souffrent de la faim et endurent depuis trois ans des périodes de sécheresse extrêmement graves qui empêchent toute relance durable du secteur agricole du pays, a encore dit John Holmes. Il a ajouté que les communautés locales de la partie somalie de l'Éthiopie, confrontées à la guerre, étaient dans l'incapacité de répondre aux effets de la sécheresse, qui sont particulièrement destructeurs pour le bétail.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique: la situation s'aggrave pour les enfants, selon l'UNICEF

Trois millions d'enfants dans la région aride de la Corne de l'Afrique risquent la mort, les maladies ou les conséquences à long terme de la malnutrition en raison du manque d'eau, de nourriture et de soins médicaux dû notamment à la sécheresse, à la hausse des prix alimentaires et à la guerre, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).