L'actualité mondiale Un regard humain

OMS : la cigarette électronique n'aide pas à arrêter de fumer

OMS : la cigarette électronique n'aide pas à arrêter de fumer

media:entermedia_image:46a379cb-5255-4083-97fa-a29cade65d36
Contrairement à ce que suggèrent certaines publicités pour la cigarette électronique, il ne s'agit pas d'une thérapie efficace pour arrêter de fumer, indique vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Contrairement à ce que suggèrent certaines publicités pour la cigarette électronique, il ne s'agit pas d'une thérapie efficace pour arrêter de fumer, indique vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« La cigarette électronique n'est pas une thérapie de substitution de la nicotine vérifiée », selon le docteur Ala Alwan, vice directeur général de la division des maladies non transmissibles et mentales de l'OMS.

La « cigarette électronique » est un petit tube en acier qui contient un réservoir de nicotine liquide. Elle fonctionne grâce à une pile et produit une fine vapeur qui est absorbée dans les poumons lorsque le fumeur aspire.

De nombreux vendeurs la décrivent comme un moyen de ne plus être dépendant au tabac, ou laissent entendre que l'OMS estime qu'il s'agit d'une méthode légitime comme les chewing-gums à la nicotine et les patchs.

L'OMS n'a pas de preuve que ce soit le cas. Il se peut que ce soit une aide utile, mais il faut procéder à des tests, explique l'agence. « Les vendeurs de la cigarette électronique doivent procéder à des tests cliniques et des études de toxicité », selon Douglas Bettcher, directeur de l'Initiative Sans Tabac de l'OMS.

En attendant, ils ne peuvent certainement pas se prévaloir d'une quelconque approbation de la part de l'OMS, a-t-il affirmé.