L'ONU intervient contre une épidémie de choléra au Zimbabwe

16 septembre 2008

Les agences des Nations Unies pour l'enfance et la santé ont établi des centres de traitement contre le choléra au Zimbabwe, pour répondre à une épidémie qui a fait 11 morts et 80 malades.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des organisations non gouvernementales (ONG) travaillant étroite coopération avec les autorités locales ont établis deux centres de traitement du choléra dans la banlieue de la capitale Harare, a rapporté mardi la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe.

Les centres seront principalement gérés par Médecins sans frontières.

L'épidémie a été signalée au début du mois et elle est probablement liée aux problèmes d'assainissements : manque d'eau propre à usage domestique et débordement des égouts dans la rue.

Près de 30.000 litres d'eau potable seront livrés quotidiennement jusqu'à la fin de l'épidémie, a dit la porte-parole.

Le choléra est une forme de gastroentérite transmise par une bactérie contenue dans l'eau ou la nourriture et qui provoque de graves diarrhées qui conduisent à la déshydratation rapide et une défiguration du malade.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.