Haïti : la situation reste toujours difficile avec 160.000 sans abris

16 septembre 2008
Des soldats de la MINUSTAH sauvent des enfants d'un orphelinat détruit par l'ouragan Ike.

La situation restait difficile mardi en Haïti avec près de 160.000 personnes toujours sans abris permanents dans les régions affectées par les inondations causées par la récente série de cyclones, a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

La situation restait difficile mardi en Haïti avec près de 160.000 personnes toujours sans abris permanents dans les régions affectées par les inondations causées par la récente série de cyclones, a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Même si les eaux ont reflué et si la situation dans le centre de Gonaïves revient de plus en plus à la normale, de nombreuses personnes vivent à l'air libre, dans les rues, avec leurs maisons encore inhabitables. Quelques 158.600 personnes sont encore sans abris permanents, a déclaré la porte-parole de l'OCHA, Elisabeth Byrs, lors d'un point de presse à Genève.

Les Haïtiens sont également confrontés à une hausse des prix des denrées alimentaires et à une augmentation des cas de paludisme. Un des principaux défis est de nettoyer les villes qui sont remplies de boue et d'ordures et il n'y a toujours pas d'électricité à Gonaïves, a-t-elle ajouté.

L'OCHA a lancé la semaine dernière un appel de fonds de 108 millions de dollars auprès des donateurs pour aider pendant les six prochains mois les survivants de la série de cyclones qui a frappé Haïti ces dernières semaines. Mme Byrs a indiqué mardi que seulement 2 % de l'appel de fonds avait été pour l'instant fourni.

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué mardi avoir multiplié par trois au cours de la semaine passée la quantité de nourriture distribuée à des dizaines de milliers de victimes. « Malgré des conditions difficiles nous obligeant à transporter les denrées par air ou mer, nous avons augmenté la quantité de nourriture distribuée aux gens qui en ont désespérément besoin », a déclaré la directrice du PAM en Haïti, Myrta Kaulard. Elle a ajouté que le soutien logistique des Etats-Unis, du Canada et de l'Espagne et une donation d'un million de dollars de la Commission européenne, avaient été utiles.

Le représentant spécial du Secrétaire général pour Haïti, Hedi Annabi, et la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) continuent à apporter leur aide pour assurer la distribution de l'aide humanitaire, a indiqué pour sa part la porte-parole adjointe du Secrétaire général de l'ONU, Marie Okabe, à New York.

La MINUSTAH s'est déclarée encouragée par la solidarité affichée par les acteurs politiques, le secteur privé et la diaspora haïtienne. Le week-end dernier l'artiste né en Haïti, Wyclef Jean, et l'acteur américain Matt Damon se sont rendus dans les villes de Gonaïves et de Cabaret, les plus touchées par les inondations, a-t-elle ajouté.

Les deux artistes ont participé à la distribution de nourriture. Ils ont souligné que leur visite dans la région était destinée à constater l'ampleur des dégâts causés par les inondations afin d'apporter leur aide dans la collecte de fonds destinés à l'assistance humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.