Soudan: Un nouvel hélicoptère de l'ONU essuie des tirs au Nord-Darfour

15 septembre 2008

Un hélicoptère de l'ONU a été pris dimanche pour cible de tirs, heureusement sans dommages, lors d'une mission au Nord-Darfour, a indiqué lundi l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD).

Un hélicoptère de l'ONU a été pris dimanche pour cible de tirs, heureusement sans dommages, lors d'une mission au Nord-Darfour, a indiqué lundi l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD).

« L'hélicoptère a essuyé des tirs mais a pu heureusement atterrir en sécurité avec ses 12 passagers et 4 membres d'équipage sains et saufs », a déclaré un porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, lors de son point de presse.

L'hélicoptère a pu atterrir bien qu'un de ses réservoirs de carburant ait subi une fuite du fait des tirs, a-t-il expliqué. Il s'agit du troisième hélicoptère des Nations Unies pris pour cible depuis le déploiement de la Mission.

Par ailleurs, au Darfour-Ouest, deux employés de la MINUAD ont été visés par des tirs de criminels janjawids habillés en uniformes de l'armée soudanaise, près du quartier général du secteur ouest de la Mission.

Les deux personnes se trouvaient à bord d'un véhicule et ont pu échapper saines et sauves aux tirs nourris des attaquants.

Enfin, a signalé le porte-parole, la police de la MINUAD a mené une patrouille au camp pour personnes déplacées de Zam Zam suite à des informations faisant part d'une attaque par la police du gouvernement soudanais la semaine dernière.

La MINUAD a trouvé les lieux criblés de balles et des maisons brûlées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : le médiateur conjoint UA-ONU préoccupé par la poursuite des violences

Le médiateur en chef conjoint de l'Union africaine et des Nations Unies, Djibril Bassolé, s'est déclaré vendredi préoccupé par les informations sur la poursuite des affrontements au Darfour (Soudan) et a appelé toutes les parties à la retenue.