Célébration de la première Journée internationale de la démocratie

15 septembre 2008

La Journée internationale de la démocratie a été célébrée lundi pour la première fois par l'Assemblée générale de l'ONU et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé à cette occasion que soutenir la démocratie était une mission centrale de l'organisation.

La Journée internationale de la démocratie a été célébrée lundi pour la première fois par l'Assemblée générale de l'ONU et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé à cette occasion que soutenir la démocratie était une mission centrale de l'organisation.

« Bien que le mot démocratie n'apparaisse pas dans notre Charte, les Nations Unies font plus que n'importe quelle autre organisation pour promouvoir et renforcer les institutions et les pratiques démocratiques à travers le monde », a souligné M. Ban dans un discours devant l'Assemblée générale.

« Nous devons être conscients d'une tendance dans certaines parties du monde à remettre en question la valeur profonde de la démocratie. Il y a une perception chez certains dans certains pays que la démocratie a échoué à améliorer la vie des gens, même là où l'on pensait que la démocratie avait des racines profondes », a-t-il mis en garde. « A cela s'ajoute, la perception par certains que la construction de la démocratie est une ingérence politique soutenue par l'étranger », a-t-il souligné.

Le Secrétaire général a jugé d'autant plus indispensable de « toujours expliquer la logique de notre mission : que l'expérience nous a enseigné que la démocratie est essentielle pour achever nos objectifs fondamentaux de paix, de droits de l'homme et de développement ». « Les démocraties consolidées ne se font pas la guerre. Les droits de l'homme et l'état de droit sont mieux protégés dans les sociétés démocratiques. Et le développement a plus de chance de prendre racine si les gens peuvent véritablement s'exprimer sur la manière dont ils sont dirigés et partager les fruits du progrès », a souligné M. Ban.

Le Secrétaire général a noté que le Fonds des Nations Unies pour la démocratie, créé il y a deux ans, était désormais fermement soutenu par quelques 35 donateurs parmi les Etats membres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Assemblée générale : le président élu prône la démocratisation des Nations Unies

Elu par acclamation ce matin, le président de la 63ème session de l'Assemblée générale, Miguel d'Escoto Brockmann, du Nicaragua, a prôné une plus grande démocratisation du système des Nations Unies.