Swaziland : LA FAO apporte une aide d'urgence aux agriculteurs

8 septembre 2008

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) va aider les agriculteurs démunis du Swaziland à acheter des semences en vue de la prochaine campagne de semis dans le cadre de son Initiative contre la flambée des prix alimentaires, a annoncé lundi le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, à l'occasion d'une visite dans ce pays.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) va aider les agriculteurs démunis du Swaziland à acheter des semences en vue de la prochaine campagne de semis dans le cadre de son Initiative contre la flambée des prix alimentaires, a annoncé lundi le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, à l'occasion d'une visite dans ce pays.

Les prix d'aliments comme le riz et la farine de maïs, sans compter le carburant et d'autres biens de première nécessité, ont tellement augmenté ces derniers mois que de nombreux fermiers swazi ne peuvent plus acheter les semences et autres intrants dont ils ont besoin. Ils risquent ainsi de se retrouver sans récolte, sans nourriture et sans revenus.

A compter du 29 septembre, la FAO mettra en place des foires aux intrants où les agriculteurs pourront choisir les semences et les autres intrants proposés par les producteurs locaux. Au lieu de recevoir des quantités de semences déjà emballées, les agriculteurs pourront utiliser des bons qui leur permettront de choisir les variétés qu'ils préfèrent. Dans le même temps, cela permettra aux producteurs de rencontrer de nouveaux clients.

Le Swaziland fait partie de la liste croissante de pays ciblés dans le cadre d'un effort coordonné par les Nations Unies visant à contrer les effets de la flambée prolongée des prix alimentaires. “Nous amplifions l'élan d'un pays à l'autre, a souligné M. Diouf. La collaboration est indispensable pour produire davantage de nourriture là où le besoin s'en fait le plus sentir, afin de maîtriser les effets de l'envolée des prix sur les consommateurs pauvres”.

Les bons de semences ont servi à plusieurs autres reprises pour accroître la production vivrière au Swaziland, tout particulièrement au lendemain de pertes étendues de récoltes pour cause de sécheresse durant la campagne 2006-2007.

L'Initiative de la FAO contre la flambée des prix alimentaires comprend des projets d'urgence en cours ou programmés dans au moins 78 pays dans le monde. Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 52% entre 2007 et 2008, entraînant de graves répercussions économiques, sociales et politiques dans les pays pauvres.

Le prix élevé des intrants agricoles représente désormais un obstacle de taille aux efforts des pays en développement visant à accroître la production agricole. Pour la période allant de janvier 2007 à avril 2008, les prix des engrais en particulier ont grimpé beaucoup plus vite que les prix alimentaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.