Darfour : La poursuite des attaques contre les convois menace l'assistance alimentaire

8 septembre 2008

Le Programme alimentaire mondial (PAM)a prévenu lundi qu'il serait forcé de suspendre ses distributions de nourriture au Darfour (Soudan) si les attaques contre ses convois ne cessaient pas.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a prévenu lundi qu'il serait forcé de suspendre ses distributions de nourriture au Darfour (Soudan) si les attaques contre ses convois ne cessaient pas.

A ce jour, 69 camions et 43 chauffeurs restent portés disparus. Depuis le début de l'année, plus de 100 véhicules transportant une assistance du PAM ont été détournés au Darfour, sans compter ceux qui ont fait l'objet de tirs ou qui ont été cambriolés, indique l'agence des Nations Unies dans un communiqué.

Les chauffeurs refusent de prendre certaines routes, ce qui ralentit l'acheminement de l'assistance aux populations affamées.

« Ces attaques ciblées et répétées rendent la tâche extraordinairement difficile et dangereuse », a déclaré Monika Midel, représentante adjointe du PAM au Soudan.

Cet avertissement du PAM intervient alors que le 27 août dernier, l'ONG German Agro Action a décidé de suspendre son assistance à 450.000 personnes au Nord Darfour, à cause de l'insécurité.

Déjà au mois de mai, le PAM a commencé à réduire les rations. En juillet, près de 50.000 personnes n'ont reçu aucune assistance à cause de l'insécurité.

Près de 3 millions de personnes ont besoin d'assistance dans la région du Darfour, dans l'ouest du Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : Un réfugié tchadien tué lors d'une émeute liée à la distribution de rations

Un réfugié tchadien a été tué et six personnes blessées dans un camp de réfugiés au Darfour (Soudan) lors d'une échauffourée à propos de la distribution de rations, a indiqué jeudi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).